Retour

La mémoire de Dave Ross, originaire de Victoriaville, et de deux autres agents, honorée à Moncton

Le monument commémoratif des trois agents de la GRC abattus le 4 juin 2014 à Moncton, au Nouveau-Brunswick, a été dévoilé samedi matin en présence de centaines de résidents et de nombreux dignitaires.

Un texte de Julie-Anne Lapointe

La cérémonie s'est déroulée samedi matin dans le parc riverain où se dresse le monument. « Je vous demande de partager l'histoire de ces hommes honorables », a déclaré Dan Dubeau, sous-commissaire de la GRC.

Le monument, qui comprend notamment des statues représentant les agents disparus, rappelle aux gens que la GRC veille sur eux et leurs familles.

On a tenu compte des moindres détails pour représenter les gendarmes, explique la porte-parole de la Ville de Moncton, Isabelle LeBlanc. « C'est une ressemblance incroyable. Les trois statues sont de taille réelle. Je pense que ça va être assez frappant », dit-elle.

« Je suis fier. C'est un honneur d'être ici, dans la communauté », affirme l'artiste terre-neuvien Morgan MacDonald, créateur du monument.

Il a travaillé durant une année entière pour que son oeuvre soit prête à temps. « C'était sept jours par semaine, plus de 12 heures par jour pour faire ce travail », précise-t-il.

L'oeuvre est aussi celle des épouses des agents. Le sculpteur a tenu à ce qu'elles ajoutent une touche personnelle aux statues.

« Ce n'est pas un monument qui se veut triste. Je pense que les trois épouses ont voulu que ce soit un espace serein, un espace de recueillement », explique Isabelle LeBlanc.

Les statues debout en plein coeur du parc riverain rappellent aux veuves que leur deuil n'est pas terminé. « C'est la fin d'un chapitre, mais pour nous, la perte va demeurer toujours », souligne Mme Larche.

Notre dossier

Le 4 juin 2014, le tireur Justin Bourque a abattu les gendarmes Fabrice Gevaudan, Douglas Larche et Dave Ross, et a blessé deux autres agents. Les policiers ont arrêté Bourque à l'issue d'une chasse à l'homme qui a duré une trentaine d'heures. Le tireur a été condamné à 75 ans de prison sans possibilité de libération.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine