Retour

La patineuse de vitesse Annie Perreault intronisée au Panthéon des sports du Canada

L'athlète de l'Estrie en patinage de vitesse courte piste, Annie Perreault, a été intronisée, mardi soir, au Panthéon des sports du Canada. L'athlète désormais à la retraite a obtenu trois médailles olympiques au cours de sa carrière: une d'or au relais à Albertville en 1992, ainsi que le bronze au relais et l'or au 500 m à Nagano en 1998.

« C'est la plus grosse mention qu'on ne peut pas recevoir comme athlète au Canada. C'est quelque chose d'immense, quelque chose de grand. On ne peut pas rêver à ça. C'est un cadeau qui arrive après plusieurs années de retraite », a-t-elle souligné quelques heures avant la cérémonie qui se tenait à Toronto.

Annie Perreault avait déjà été intronisée au Panthéon des sports du Québec en 2006.

Plusieurs membres de sa famille l'ont accompagnée lors de l'événement. Ses enfants étaient aussi sur place pour voir leur mère être récompensée par l'univers sportif canadien. Ses enfants n'étaient pas encore nés, lorsqu'elle a remporté ses médailles olympiques.

« Ils sont fiers d'être là. C'est indescriptible de voir tous les gens qui m'ont supportée autant ma famille que mes enfants. Ils voient ce que j'ai réalisé dans le passé. C'est quelque chose de difficile. Ils sont impliqués dans le sport. Ils voient les efforts qu'il faut faire pour atteindre un certain niveau de compétition et ils voient les beaux moments qu'on peut retirer de tous ces efforts », mentionne-t-elle.

Sa soeur, Maryse Perreault, qui a été son entraîneuse pendant plusieurs années, était également à Toronto pour la soutenir.

Le hockeyeur Bryan Trottier et le footballeur Michael Clemons font aussi partie des athlètes intronisés au Panthéon des sports du Canada.

Plus d'articles