Retour

La population de Granby invitée à aider le problème des plantes envahissantes au lac Boivin

Le Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin (CINLB) créera un espace éducatif sur les végétaux produisant des fruits qui attirent les oiseaux afin de limiter la propagation des plantes exotiques envahissantes comme le nerprun.

Situé à l'avant du pavillon d'accueil du CINLB, cet aménagement intégrera 16 panneaux d'information associant des plantes et les oiseaux qui les fréquentent. L'objectif est de sensibiliser les citoyens de Granby à l'importance de contrôler les espèces exotiques envahissantes et de les informer de l'existence d'autres solutions pour attirer les oiseaux.

Cette initiative vise également à encourager les propriétaires à aménager des oasis vertes en ville dans le souci d'offrir des habitats d'alimentation pour les oiseaux un peu partout dans la grande région de Granby.

Le projet a été rendu possible grâce à un appui de 13 550 $ de la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement.

La plante décorative a été introduite d'Europe en Amérique du Nord. Ses petits fruits attirent les oiseaux, mais c'est aussi, en partie à cause d'eux, que les graines voyagent et prolifèrent. Après la crise du verglas, le nerprun en a profité pour s'imposer sur 65 % du territoire géré par le CINLB.

Plus d'articles

Commentaires