Retour

La Résidence St-Janvier de Weedon ferme ses portes

La résidence St-Janvier de Weedon fermera ses portes la semaine prochaine, forçant ainsi une quinzaine de personnes âgées en légère perte d'autonomie à déménager.

Selon le maire de Weedon, Richard Tanguay, les idépenses requises pour répondre aux nouvelles normes de sécurité incendie étaient trop élevés.

« Tous ces investissements-là sont bien beaux, mais quand on parle de ruralité, on parle aussi de petites résidences dont le nombre de places n'est pas de 50, et donc, le seuil de rentabilité est beaucoup plus difficile à conserver. C'est ce qu'on vit présentement », déplore-t-il.

Selon lui, l'offre à Weedon ne permet pas à ces résidents de rester dans la municipalité dans une autre résidence. Celles qui sont sur le territoire sont déjà pleines et elles n'offrent pas le même genre de services.

« À St-Janvier, c'est des gens en légère perte d'autonomie et pour la plupart, c'est des gens à faibles revenus qui vont devoir payer beaucoup plus cher pour se loger », dénonce-t-il.

Certaines personnes pourraient décider de rester à Weedon en appartement, poursuit le maire, mais ce sera au risque de mettre sa sécurité en péril.

Le maire Tanguay confirme qu'il va appeler le député de Mégantic, Ghislain Bolduc, au sujet de la fermeture de la résidence St-Janvier. « Malheureusement, les réactions politiques et administratives ne sont pas souvent coordonnées », conclut-il.

La direction de la Résidence St-Janvier n'a pas répondu aux appels de Radio-Canada.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine