Retour

La Rôtisserie Gryzou d'Asbestos est la proie des flammes

Il ne reste plus rien ou presque de la Rôtisserie Gryzou, qui faisait partie du décor depuis plusieurs décennies à Asbestos. Le restaurant a été la proie des flammes durant la nuit de samedi à dimanche. Plus d'une vingtaine de pompiers ont été nécessaires pour arriver à maîtriser les flammes.

À leur arrivée, vers 1 h, le feu était visible à l'intérieur du bâtiment. Ils ont travaillé durant plusieurs heures pour éteindre le brasier, mais le bâtiment est une perte totale.

Une vingtaine d'employés perdent leur emploi dans cet incendie. C'est le cas de Jean-Claude Laroche, cuisinier depuis plus de 32 ans. « J'étais comme chez nous, c'est comme si c'était à moi, mon bébé », a-t-il partagé, émotif.

« C'est un choc », admet Karine Gosselin, fille des propriétaires.Ces derniers ont appris la mauvaise nouvelle à Bali, en pleines vacances. Sur la page Facebook du restaurant, un mot pour remercier les gens pour leur soutien dans « cette tragédie » a été partagé.

En attendant leur retour, la petite communauté d'Asbestos s'est relevé les bras en guise de soutien. Des employés, des résidents et des proches se sont affairés durant la journée à récupérer ce qu'ils pouvaient trouver. « C'est minime. Les boîtes sont toutes brisées. On ne sait pas trop par où commencer, mais on va prendre ça une minute à la fois et on va réussir », assure Lucie Ratté, une amie de la famille.

« La seule chose qu'on a réussi à sauver, c'est l'alcool. Tout ce qui est matériel, cuisine, tables, accessoires : tout est calciné. On ne peut rien sauver d'autre », poursuit Karine Gosselin. La compagnie d'assurance a aussi été appelée et l'endroit, barricadé. 

Également présent sur les lieux de l'incendie, le maire d'Asbestos a assuré son soutien. « On va accompagner autant les propriétaires que les employés du mieux qu'on peut . Nos ressources sont limitées, notre rôle aussi, mais je pense qu'il faut les soutenir », mentionne-t-il, avant d'ajouter que Gryzou a toujours été un citoyen corporatif « exemplaire ».

Quel avenir pour la rôtisserie? 

Le soutien de la population se fait aussi sentir sur les réseaux sociaux. « De voir les commentaires des gens, on se rend compte que c'est une place qui était aimée », poursuit-elle. L'avenir du restaurant reste néanmoins incertain. « Ce sera à mes parents de décider », ajoute-t-elle.

Avec les informations de Louis-Philippe Bourdeau

Plus d'articles