Retour

La Société Alzheimer de l'Estrie pourrait bonifier son offre de services

Un an après la mise en place du centre d'activités et de ressourcement Le Colibri, la Société Alzheimer de l'Estrie souhaite élargir son offre de services pour permettre à plus de personnes atteintes de bénéficier de ce répit. Dès vendredi, une nouvelle activité est également offerte de façon plus ponctuelle.

Un texte Brigitte Marcoux

Toutes les semaines depuis un an, la Société Alzheimer de l'Estrie accueille trois fois par semaine des personnes atteintes de la maladie dans ses locaux. Tout au long de la journée, les intervenants proposent des activités comme de la danse, des discussions thématiques et de la confection de recettes.

Lors de notre passage au centre, une dizaine de personnes participaient à des exercices physiques. Assis ou debout, ils exécutent des gestes répétés au son d'une musique. Roger Bilodeau, raconte à quel point cela lui fait du bien. « Je viens ici pour m'amuser. J'ai 80, c'est juste normal de bouger et j'aime ça parce que ça me fait faire de l'exercice! »

Vers des mini-colibris

La coordonnatrice du centre Le Colibri, Myrja Lamarche affirme que ce nouveau service répond à une demande de plus en plus criante.

« Nous souhaitons travailler pour offrir les activités aux personnes atteintes 5 jours semaine. C'est apprécié parce que les gens qui fréquentent le centre peuvent crééer un nouveau réseau social et ils sont avec d'autres personnes qui vivent une réalité similaire. Ça permet également aux proches aidants d'avoir une journée bien à eux. »

L'organisme, qui a pignon sur la rue Galt Ouest, jongle actuellement avec la possibilité d'exporter le centre Le Colibri. « Nous aimerions offrir des minis-Colibris. Nous pourrions implanter des centres comme le nôtre en Estrie, mais ailleurs qu'à Sherbrooke pour permettre à plus de gens d'en profiter, » explique la coordonnatrice.

Un nouveau service

Si les projets ne manquent pas pour la Société Alzheimer de l'Estrie à long terme, des projets se concrétisent à court terme aussi. Dès cette semaine, une nouvelle possibilité de répit s'offre aux proches aidants et aux personnes atteintes.

L'activité Partis pour l'après-midi permettra à des proches aidants de faire des courses ou se rendre à un rendez-vous en sachant que l'être aimé est entre bonnes mains. « On avait une demande pour du répit, mais à raison d'une fois par mois ou de façon plus sporadique. Les gens pourront s'inscrire au besoin et on passera l'après-midi à jouer aux cartes, à des jeux de société ou encore à chanter.

Le service s'adresse aux personnes sont atteints de l'Alzheimer à un stade léger à modéré. Elles doivent être capables de s'alimenter et de se déplacer.

La Société Alzheimer de l'Estrie encourage les personnes en processus de diagnostic à consulter l'organisme dès les premiers doutes.

En Estrie, on estime que 5000 personnes sont atteintes de la maladie dans la région. Au Québec, plus de 141 000 personnes sont atteintes de la maladie ou d’autres maladies neurodégénératives.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine