Retour

La tendance est aux cafés ludiques à Sherbrooke

De plus en plus de cafés ludiques ouvrent leurs portes dans la province et Sherbrooke n'échappe pas à la tendance. Ces endroits offrent à leurs clients la possibilité de jouer à des jeux comme les traditionnels Monopoly et Scrabble, mais aussi à des jeux de stratégie ou à des jeux sur ordinateur. Le Bistro Cha-tee's a ouvert ses portes en septembre dernier, rue Frontenac. Le Montagu pub ludique verra le jour sous peu également, rue Wellington Nord.

En plus de mettre à la disposition de ses clients une centaine de jeux, des soirées thématiques sont également organisées. D'ailleurs, cette semaine, le Bistro Cha-tee's a convié ses clients à une soirée où le jeu de stratégie HearthStone était à l'honneur.

« Un café ludique, c'est un endroit où les gens peuvent se retrouver en groupe, en couple ou seuls à la limite pour s'amuser, jouer, se détendre, sortir du train-train quotidien, égayer les soirées. On retrouve un peu n'importe quel jeu. Il y a des jeux pour rejoindre la famille, des jeux plus conventionnels comme le Monopoly, Cranium, Tabou, des jeux de party et des jeux pour les amateurs de stratégie, de placement d'ouvriers », explique le copropriétaire de l'endroit, Philippe Champigny.

« C'est vraiment l'fun, jouer à des jeux de société. On pense à autre chose qu'à la vie de tous les jours. On rencontre des personnes et on se rassemble autour d'un objectif commun. C'est l'fun de rencontrer des gens dans un autre contexte que le travail », raconte un client rencontré lors de la soirée HearthStone.

Selon le coproriétaire du Bistro Cha-tee's, la popularité de ce type de café s'explique facilement. « Nous sommes dans un monde qui est tellement rapide, axé sur les réseaux sociaux, la rapidité d'exécution. Quand on joue à un jeu de société, on s'arrête, on vit le moment présent, on met de côté la vie virtuelle. Les gens recherchent le fait de s'arrêter », soutient M. Champigny. 

La nostalgie des jeux auxquels les gens jouaient plus jeunes est aussi un facteur qui attire aussi de nombreux clients.

D'après le reportage de Vanessa Cournoyer-Cyr

Plus d'articles

Commentaires