Retour

La Ville de Victoriaville récompensée pour son camp de jour intégrant des enfants handicapés

La Ville de Victoriaville a reçu un Prix À part entière 2018 pour avoir intégré des enfants handicapés à ses camps de jour.

Un texte de Geneviève Proulx

Ce programme de camps de jour inclusif a permis d'accueillir 62 jeunes à besoins particuliers l'été dernier. Au total, 34 accompagnateurs ont soutenu ces enfants.

Le prix, offert par l'Office des personnes handicapées du Québec, a été remis lors d'une cérémonie qui avait lieu mardi à l'Hôtel du Parlement en présence de la ministre déléguée à la Réadaptation, Lucie Charlebois et du porte-parole du Prix, Stéphane Laporte. C'est le nageur paralympique Benoît Huot qui animait la cérémonie.

En plus d'une bourse de 5000 $, un trophée en bronze a été offert à la Municipalité.

Selon la responsable de l'accessibilité universelle à la Ville de Victoriaville, Nathalie Roussel, ce programme existe depuis près de 20 ans. « Au départ, ça se faisait à petite échelle, soit une dizaine d'enfants pas année. Il y a cinq ans, il y a eu une restructuration complète de notre service et on en a profité pour bonifier notre service d'intégration dans notre camp de jour. »

La Ville travaille avec cinq organismes spécialisés dans différentes clientèles. « Avec eux, on a formé le comité de formation des besoins et on analyse les demandes de chaque enfant pour voir quel est le besoin de soutien, le niveau d'encadrement requis. Ils sont impliqués, par la suite, dans toute la structure sur le terrain, dans la formation des accompagnateurs, etc. », ajoute Mme Roussel.

Le succès du projet est tel que la Ville de Victoriaville a mis en place un projet-pilote avec cinq autres municipalités. « Elles valident et expérimentent nos outils. Ça va nous permettent de les opérationner et ensuite, elles seront disponibles à l'ensemble du Québec. »

Ces camps de jour inclusifs font parti d'une série de mesures mises de l'avant par la Ville de Victoriaville pour ne pas « marginaliser les personnes ayant des incapacités, mais plutôt de valoriser leur rôle social ». Par exemple, des vélos communautaires adaptés sont offerts gratuitement et des subventions pour adapter les résidences et commerces sont disponibles.

Plus d'articles