Retour

Lac-Mégantic aura un conseil municipal tout neuf

À deux mois des élections municipales, de grands défis attendent la mairie de Lac-Mégantic. Cinq des six conseillers actuels ne brigueront pas les suffrages le 1er novembre prochain. La mairesse, Colette Roy Laroche a également annoncé qu'elle se retirait de la vie politique.

Un texte de Geneviève Proulx

Pour certains, la fatigue et l'épuisement ont eu raison de leur engagement politique. « C'était ma 11e année comme conseiller municipal. J'ai vraiment besoin d'une période de repos », soutient Richard Michaud. « Ç'a été quand même deux ans, deux années qui ont été très, très épuisantes, harassantes », rappelle son collègue André Desjardins.

Les critiques à leur endroit sont sévères. « On nous traite un peu de méprisants, d'arrogants et d'incompétents. C'est un peu ça qui vient miner notre façon de travailler », explique une conseillère municipale, Johanne Vachon.

Depuis le 6 juillet 2013, le nombre de décisions urgentes qu'ils ont eu à prendre est quasi incalculable et elles n'ont pas toutes été bien accueillies. « Je me rappelle du moment où on a décidé d'enlever toutes les maisons du centre-ville, ça été une fin de semaine où on a pesé les pour et les contre, où on a pleuré parce que ceux qui sont d'ici depuis si longtemps, on avait de la peine à prendre cette décision, mais on l'a prise pour le bien-être de nos citoyens », ajoute Mme Vachon.

Redevenir de simples citoyens

Certains conseillers veulent redevenir de simples citoyens, mais pas tous. « Pour les années à venir, le défi à relever est vraiment au centre-ville et c'est là que je veux être », dit André Desjardins.

Ces derniers ont tout de même une idée du genre d'administrateurs dont a besoin Lac-Mégantic. « Je souhaite que ça aille dans la continuité dans une certaine mesure et que ce soit des gens visionnaires », espère Johanne Vachon. « Le nouveau conseil municipal aura des choix à faire qui dicteront les prochaines décennies, le prochain siècle », croit, quant à lui, M. Michaud.

Selon ces conseillers sortants, les priorités pour l'avenir de Lac-Mégantic reposent surtout sur la reconstruction et la voie de contournement. « Chaque fois qu'on entend siffler le train, les gens sont inquiets. Autant qu'on ne l'entendait plus, autant qu'on l'entend vraiment maintenant. Comme s'il était en arrière de nous. La seule façon de régler ça, c'est la voie de contournement. J'espère que le conseil municipal et que les citoyens ne lâcheront pas le gouvernement fédéral », souhaite M. Michaud.

Plus d'articles

Commentaires