Retour

Lac-Mégantic choisit d'aller de l'avant avec la voie de contournement

Lac-Mégantic tourne le dos aux municipalités de la MRC du Granit qui demandaient des modifications au tracé de la voie de contournement. Après avoir adopté une résolution mardi soir, la municipalité demande au gouvernement d'enclencher rapidement la phase préparatoire du projet.

Devant le refus des deux paliers de gouvernement d'accéder à la demande de modifications du tracé, la Ville de Lac-Mégantic estime qu'il est temps d'aller de l'avant.

La mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, explique qu'elle a travaillé de pair avec les maires de Nantes et de Frontenac pour proposer les meilleurs accomodements possibles. « C'est le meilleur que l'on pouvait offrir pour réduire les impacts négatifs et en minimisant les délais et les coûts supplémentaires. Aujourd'hui, je ne vois pas comment on peut aller plus loin et les citoyens nous demandent où précisément la voie de contournement va passer et on ne le saura pas tant que les études ne seront pas faites », dit-elle.

Les maires de la MRC du Granit se rencontrent mercredi soir. La mairesse de Lac-Mégantic devra justifier sa volte-face et faire face à du mécontentement. « Ce que je trouve déplorable, c'est qu'elle était en accord avec les autres municipalités. On est un mois plus tard et tout change. Je ne comprends pas qu'est-ce qui est pressant aujourd'hui. Le ministère a pris quatre ans et demi avant d'annoncer une voie de contournement et, tout d'un coup, tout presse. On parle d'acceptabilité sociale, on ne l'a pas du tout là », exprime Sylvain Côté, un résident de Nantes.

Même son de cloche pour Josée Morin qui est propriétaire d'un terrain à Nantes. « Il faudrait qu'elle tienne son bout et qu'elle dise que ça n'a pas de bon sens. On ne va pas bloquer le développement d'une municipalité au détriment d'une autre. On est ses voisins, on vient dépenser notre argent à Lac-Mégantic, il faut qu'elle considère les autres municipalités », insiste la citoyenne.

Les maires de Nantes et Frontenac comptaient sur la séance du conseil des maires de la MRC du Granit pour décider des suites à donner au refus.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité