Retour

Lac-Mégantic : plan sur trois ans pour réparer les rails de la CMQ

Le président de la Central Maine and Quebec Railway (CMQR) John Giles, a rencontré les membres de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire à Lac-Mégantic, jeudi matin, une rencontre qu'il avait lui-même sollicitée.

Il leur a proposé un plan de 22 millions de dollars sur trois ans pour réparer les rails et les ponceaux sur le territoire de Lac-Mégantic. John Giles a également confirmé à la coalition que la reprise du transport de pétrole ne se fera en janvier comme prévu, puisque l'entreprise ne détient toujours pas de contrat avec Irving. Selon des citoyens présents, le président de la CMQR a pris l'engagement d'aviser la population advenant la signature d'une entente.

Message reçu

« On a compris qu'il constatait vraiment que l'état du rail était questionnable, on a compris aussi qu'ils étaient prêts à réinvestir sur l'amélioration des rails, mais sur une période de trois ans [...] Nous ont leur a dit : "On veut être priorisé à l'intérieur des ce plan de restauration là" », a indiqué Robert Bellefleur, un résident de Lac-Mégantic, qui a déjà soulevé à maintes reprises des inquiétudes concernant l'état du rail à Lac-Mégantic.

Pour ce qui est du transport de pétrole à Lac-Mégantic, le délai est repoussé ce qui est loin de signifier que la Central Maine and Quebec Railway abandonne le transport ferroviaire de produits pétroliers comme n'a manqué de le souligner André Lachapelle, membre de Sécurail, une sous-division de la coalition.

« La survie du train est reliée au transport de matière dangereuse, dont le pétrole, donc on ne serait pas surpris que dans les premiers jours du mois de janvier qu'il y aurait du pétrole qui pourrait rentrer. M. Giles s'est engagé à venir rencontrer les gens de la ville de Lac-Mégantic [...] pour les rassurer quant au transport du pétrole qui pourrait reprendre dans leur ville », a-t-il rappelé.

Le propriétaire de la CMQR s'est également dit en faveur de la construction d'une voie de contournement à condition que le gouvernement fédéral contribue financièrement au projet.

Aucune réaction de la Ville de Lac-Mégantic

La mairesse de Lac-Mégantic Colette Roy-Laroche préfère ne pas commenter ces engagements à quelques semaines de l'élection d'un nouveau conseil municipal. 

La CMQR a fait l'acquisition des actifs dans la Montreal Maine and Atlantic (MMA), l'entreprise impliquée dans la tragédie ferroviaire en 2013.

Plus d'articles

Commentaires