S'exprimer lorsqu'on a la paralysie cérébrale devient un défi de tous les instants. C'est le cas de Josée Delorme qui se révèle sous la lentille de Nadia Fortin dans le court métrage Rouge D 4 Femme qui sera lancé le 11 mars à la salle du Parvis à Sherbrooke.

Pour parler, Josée Delorme utilise ses yeux pour pointer sur un tableau une couleur suivie d'une lettre, puis d'un chiffre. Sensible à sa situation, un ami de la réalisatrice Nadia Fortin, qui est préposée aux bénéficiaires et qui fréquente Josée dans le cadre de son travail, a forcé la rencontre entre les deux femmes il y a un peu plus de quatre ans.

Nadia s'est intéressée à la femme derrière son handicap.

Dans son film, la réalisatrice mélange les mouvements tendus de Josée à ceux de la danse et de l'expression corporelle pour amener les différences à se rencontrer. À l'image d'un miroir, le public découvre ce qu'aimerait être Josée.

Le talent de Nadia Fortin a été reconnu au Festival du Cinéma du Monde de Sherbrooke où trois de ses courts métrages ont été finalistes au Prix Cercle d'or pour meilleur court métrage de l'Estrie.

Le lancement du court métrage Rouge D 4 Femme a lieu le 11 mars à 10 h 30 à la salle du Parvis à Sherbrooke.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards