Retour

Laurent Dubreuil toujours dans l'incertitude sur sa présence à Pyeongchang

Gilmore Junio (34 s 55/100) a terminé 2e du 500 m aux sélections olympiques sur longue piste, à Calgary, ce qui lui vaut provisoirement une place au sein de l'équipe canadienne sur cette distance en compagnie d'Alex Boisvert-Lacroix. Le Québécois Laurent Dubreuil (34,58), 4e, n'a pas été en mesure d'obtenir automatiquement le même privilège que Junio.

Seul autre Canadien à avoir inscrit un temps sous le standard de 34,47 cette saison, Dubreuil avait quand même besoin d'une place parmi les trois premiers pour éviter le suspense. Il a été battu par William Dutton (34,53), et ce dernier aura le troisième billet pour Pyeongchang s'il réussit un temps sous les 34,47 d'ici la fin de la compétition.

« Ça risque d’être bon… Mais on ne le sait pas encore, a déclaré Dubreuil. S’il [Dutton] fait son standard demain matin, je suis out. C’est une autre demi-journée d’attente. »

Le Lévisien, qui ne s'était pas qualifié pour les Jeux de Sotchi, en est à son deuxième processus de sélection olympique.

Rappelons que Boisvert-Lacroix était déjà qualifié pour les JO en vertu de ses résultats en Coupe du monde.

Chez les femmes, les deux seules à avoir déjà réussi le standard, Marsha Hudey (37,46) et Heather McLean (37,79), ont fini 1re et 2e, et sont donc provisoirement dans l'équipe olympique. Kaylin Irvine a pris le 3e rang, mais n'a pas réussi de chrono sous les 37,76.

La Québécoise Noémie Fiset (38,80) a terminé 4e, à huit centièmes seulement d'Irvine.

Puisque chaque nation est limitée à 10 hommes et à 10 femmes dans son équipe olympique de patinage de vitesse sur longue piste, les athlètes qualifiés aujourd'hui devront attendre la fin des essais avant que leur place ne soit confirmée.

Plus d'articles