Retour

Lavages des mains à l'hôpital : l'Estrie et le Centre-du-Québec pourraient faire mieux 

À l'instar du reste du Québec, l'Estrie, le Centre-du-Québec et la Montérégie n'atteignent pas les cibles d'hygiène des mains, révèle une enquête de Radio-Canada.

Dans ces régions, le taux moyen de lavage des mains avant de voir un patient est de 43,8 %. Après la visite d'un patient, le taux grimpe à 50,5 %.

Le lavage des mains par les travailleurs de la santé est pourtant l'une des plus importantes mesures à prendre afin de prévenir la propagation de bactéries, comme le Clostridium difficile, et contrôler les infections acquises en milieu hospitalier.

Regard sur le CHUS 

Au CHUS Fleurimont, seulement le tiers des médecins se lavent les mains avant une consultation, contre 54 % qui le font après la visite de leur patient. L'objectif provincial est de 80 %.

« On n'est pas en train de dire qu'il y a un médecin sur trois qui se lave les mains, et qu'il y en a deux sur trois qui se lèvent le matin, qui se lavent les mains après leur déjeuner et finalement, ça va jusqu'au soir. Ce n'est pas ça qu'on est en train de dire », insiste le directeur du service d'infectiologie, Louis Valiquette, qui rappelle que le CHUS - Fleurimont est l'un des hôpitaux universitaires où il y a le moins de cas de C. difficile répertoriés.

Sans nier les chiffres, il souligne qu'il est important de savoir quelle méthodologie utilise chaque institution. Certains hôpitaux, comme ceux de Sherbrooke, ont des normes très élevées, fait-il remarquer.

« Il faut bien comprendre la méthodologie et quand on se compare, il faut comparer des pommes avec des pommes. Moi je connais la méthodologie qu'on a utilisée ici, qui démontre les résultats qu'on a, qui ne sont pas les résultats qu'on aimerait avoir, mais si je me compare à d'autres centres, il faudrait que je sache comment ces centres-là ont fonctionné pour avoir leur taux de performance », nuance-t-il.

C'est à l'Hôtel-Dieu d'Arthaska, à l'Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville et l'Hôpital Sainte-Croix de Drummondville que les taux sont les plus élevés. Aucun cependant ne dépasse 75 % pour le lavage des mains après la visite aux patients.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine