Retour

Le BAPE choisit une voie de contournement à Lac-Mégantic, mais n'écarte pas le statu quo

Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) retient deux scénarios sur les cinq proposés pour le possible réaménagement de la voie ferrée traversant le centre-ville de Lac-Mégantic. L'option 1, qui prévoit le maintien du tracé actuel, ainsi que l'option 3, qui prévoit la construction d'une voie de contournement.

Le BAPE étudiait trois scénarios de voie de contournement du centre-ville.

« L'option 3 [...] représente la voie de contournement la plus avantageuse et elle mérite une attention particulière en raison de ses avantages tant environnementaux que sociaux et économiques », peut-on lire d'entrée de jeu dans le rapport.

Cette option prévoit une déviation à partir de l'ouest de Frontenac. La voie de contournement traverserait la rivière Chaudière avant de longer les voies existantes du parc industriel de Lac-Mégantic et de se terminer à l'intersection des routes 161 et 262.

Il s'agit également de celle privilégiée par les municipalités de Lac-Mégantic, de Nantes et de Frontenac. Ses coûts sont estimés à 115 millions de dollars.

Le tracé actuel sur la table

Dans leurs conclusions, les commissaires du BAPE refusent d'éliminer l'option 1, qui est le maintien du tracé actuel. « La Ville de Lac-Mégantic et ses municipalités voisines, Nantes et Frontenac, devraient coordonner leurs efforts pour informer et consulter adéquatement leur population sur cette option », écrivent-ils.

Exclue d'emblée par la Ville de Lac-Mégantic, cette option n'a pas été rigoureusement étudiée, en plus d'être exclue d'un « réel débat public », selon les commissaires. Comme une étude d'impact est en préparation, ils recommandent qu'un chapitre soit consacré aux démarches qui auront été menées auprès des populations concernées et aux conclusions qui s'en dégagent pour permettre « une pleine compréhension des enjeux rattachés » au maintien du tracé actuel.

« Pas une option », dit Lac-Mégantic

La Ville de Lac-Mégantic s'est dite « très satisfaite » du rapport du BAPE, mais continue de privilégier l'option 3. Le maire suppléant, Pierre Mercier, s'est défendu de ne pas avoir offert suffisamment d'explications et de documentation en lien avec l'option.

« Écoutez, on n’avait pas à présenter une option dont on ne voulait plus entendre parler de sorte qu’[on] on n’a jamais travaillé sur cette option-là. On a regardé différentes options avec des voies de contournement », poursuit-il.

Reste qu'il entend se soumettre aux recommandations du BAPE sur l'option 1, et travailler à renforcer le consensus autour de l'option 3.

« On a certaines précisions à apporter, et on va les apporter en travaillant avec les municipalités environnantes, avec les comités citoyens concernés et la population en générale. »

Le porte-parole de la Coalition des citoyens et des organismes engagés pour la sécurité ferroviaire, Robert Bellefleur, réplique de son côté que ce sont surtout des citoyens résidant hors de Lac-Mégantic qui ont appuyé le statu quo durant les consultations publiques menées sur le territoire.

« C'est certain que le simple fait de déménager la voie de contournement en dehors de Lac-Mégantic, ça touche d'autres municipalités. Et les gens qui se sont manifestés [...] étaient des gens de l'extérieur de Lac-Mégantic qui se voyaient un peu imposer une voie ferroviaire chez eux. Ayant aussi peur que ceux de Lac-Mégantic des conséquences d'un déraillement, ils s'opposent à ça », plaide-t-il.

Selon lui, le rapport du BAPE est clair : l'option 1 doit être approfondie pour permettre aux citoyens qui l'appuient de comprendre les dangers reliés au tracé actuel. « On leur dit : "Écoutez, si jamais vous choisissez le statu quo, soyez conscients qu'il y a des dangers pour vous". »

Heurtel muet

Enfin, le ministre du Développement durable, David Heurtel, ne commentera pas le rapport du BAPE, mais le gouvernement confirme qu'il l'étudiera avec diligence. Le ministre avait le rapport en main depuis lundi dernier; il avait 15 jours pour le rendre public.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine