Retour

Le Bromontois Frédérick Gaudreau fera tout pour gagner sa place avec les Predators

Frédérick Gaudreau de Bromont a vécu un conte de fées ce printemps durant les séries éliminatoires de la coupe Stanley avec les Prédateurs de Nashville. Jamais repêché, il n'a jamais abandonné son rêve malgré toutes les difficultés rencontrées.

C'est aux abords du lac Trouser, à Saint-Étienne-de-Bolton, que Frédérick Gaudreau se ressource. Dans moins de deux mois, il devra à nouveau prouver qu'il a toujours sa place au sein des Prédators de Nashville.« La décision finale leur revient. Ce n'est pas vraiment à moi de choisir ça. La seule affaire que moi je peux choisir, c'est la façon que je me prépare et la façon dont je performe là-bas », souligne-t-il.

Le Bromontois de 24 ans n'oubliera jamais cette finale de la coupe Stanley contre les Penguins de Pittsburgh. « C'était spécial autant dans l'aréna que dans la ville. On pouvait sentir une frénésie que le hockey a rarement vue là. »

Gaudreau a connu une belle éclosion dans les séries éliminatoires. Il a marqué ses trois premiers buts dans la LNH en finale de la Coupe Stanley. L'attaquant disputé huit rencontres éliminatoires.

Un sentiment incroyable pour celui qui a été retranché au niveau bantam AA à Granby et qui a été blessé gravement à sa première saison avec les Cantonniers Midget AAA de Magog. Mais Frédérick Gaudreau n'a jamais lâché ce qui lui a valu une place au sein des Cataractes de Shawinigan où il a gagné la coupe Memorial.« Jamais, jamais, il n'a lâché. Ça n'a pas toujours été facile, mais on a toujours été là », se rappelle son père, Pierre Gaudreau. Sa mère, France Desrosiers, abonde dans le même sens. « Il avait toutes les raisons du monde d'abandonner, mais il ne l'a jamais fait parce que sa passion première, c'est de jouer au hockey. »Frédérick Gaudreau aime tellement jouer au hockey, qu'il accepterait de retourner dans la Ligue américaine. « Si je commence à être négatif par rapport à des choses que je ne contrôle pas, ça ne fonctionne pas. Pour moi, ça va être vraiment de prendre une journée à la fois peu importe ce qui s'offre à moi et de vraiment le voir positivement. Je veux seulement donner le meilleur de moi-même que ce soit n'importe où. »Le joueur vient d'accepter un contrat de trois ans à deux volets avec les Predators de Nashville. Il touchera 650 000 $ s'il joue dans la Ligue nationale et 70 000 $ s'il est rétrogradé dans la Ligue américaine. En 2019-2020, son contrat sera à un seul volet et lui rapportera 700 000 $.

En 2016-2017, avant d'être rappelé par les Predators, Gaudreau a inscrit 25 buts et 23 passes en 66 rencontres avec les Admirals de Milwaukee de la Ligue américaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine