Retour

Le Camp Val-Estrie ferme ses portes... pour l'instant

La situation précaire du Camp Val-Estrie oblige la direction à suspendre les opérations qui ont lieu pendant l'été. Toutes les activités prévues après le 29 avril sont annulées.

« Après 36 ans d'existence, des centaines de milliers d'enfants et des millions de souvenirs inoubliables, c'est à contrecoeur, croyez-nous, que nous faisons cette annonce que nous souhaitons temporaire », a expliqué le président du conseil d'administration, Guillaume Brien.

C'est principalement les coupes gouvernementales en éducation qui ont fait mal aux finances du Camp Val-Estrie.

De plus, les inscriptions pour l'été 2016 étaient moins nombreuses que par les années passées. Les parents qui ont déjà fait un dépôt pour un camp prévu cet été seront remboursés. 

Comité de sauvetage

Un comité de sauvetage a été mis en place afin de revoir la vocation du site de 400 acres de Waterville, mais aussi pour analyser différents scénarios et de possibles partenariats d'affaires. 

Les difficultés financières du camp pourraient avoir une incidence sur les activités d'organismes qui utilisent ses installations, comme Croquarium, un organisme d'éducation alimentaire destiné aux enfants. Croquarium pourra continuer à utiliser les locaux du camp et poursuivre son jardin collectif, mais il est possible que le projet de jardin pédagogique ne se concrétise pas. 

Le Camp Val-Estrie avait été lauréat régional des Grands prix du tourisme québécois en 2013. La direction avait annoncé des investissements d'un million de dollars.

On y emploie quelque 80 employés saisonniers et une dizaine d'employés permanents.

Plus de 200 enfants de Waterville fréquentaient ce camp chaque été

Bien qu'elle s'y attendait, la mairesse de Waterville ne cachait pas sa déception à l'annonce de la fermeture du Camp Val-Estrie situé dans sa municipalité. Elle assure que la ville travaille à mettre sur pied un plan B pour les 230 enfants de Waterville qui devaient passe l'été à Val-Estrie.

Un camp municipal devrait voir le jour, les enfants passeront l'été au parc Bellevue, malgré que les infrastructures ne soient pas aussi impressionnantes qu'au camp Val-Estrie, tout le monde devrait y trouver son compte.

La mairesse est persuadée qu'une solution sera trouvée afin de relancer les activités à Val-Estrie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine