Retour

Le cancer de Marc-André Skelling s'endort enfin

Le traitement expérimental subi par le jeune Marc-André Skelling a donné les résultats escomptés. Après plusieurs récidives, son cancer s'est finalement endormi.

« Il n'a plus aucune masse qui est active. Même celle du cou est vraiment inactive. Cela veut dire que Marc-André répond au-delà des espérances au traitement en provenance des États-Unis », résume sa mère, Muguette Skelling Veilleux.

La nouvelle a eu l'effet d'un baume chez tous les membres de la famille. Désormais, Marc-André peut se tourner vers l'avenir, se réjouit sa mère.

« Nous, on a dit à Marc-André : "Tu peux te permettre d'avoir des rêves." Il ne pouvait même pas se permettre d'avoir des rêves, c'était vraiment au jour le jour parce que, d'une journée à l'autre, ça pouvait changer », raconte-t-elle.

« On était rendu là »

Le traitement reçu par Marc-André n'est pas encore homologué par Santé Canada. Il consistait, pour le jeune homme, à recevoir des molécules toutes les deux semaines. « Un traitement qui ressemble à de la chimio, mais qui n'en est pas », explique sa mère.

« Et même à cause d'une autogreffe qui n'a pas fonctionné, on était rendu là, poursuit-elle. Vu que la chimio ne faisait plus effet, Marc-André combattait sa chimio, et c'est là qu'apparaissaient d'autres masses. »

Le cancer de Marc-André s'est endormi, ce qui signifie qu'il n'a pas disparu, mais qu'il est inactif. Néanmoins, son système immunitaire se refait peu à peu, conclut Mme Skelling Veilleux avec soulagement.

Plus d'articles

Commentaires