Retour

Le chien Kanak fait sont chemin pour accompagner les victimes

Kanak, le chien de soutien du Service de police de Sherbrooke, fait de plus en plus sa place dans le système judiciaire. Le labrador fait son entrée au palais de justice.

Kanak a mérité ses galons au sein du Service de police de Sherbrooke. Terminé le projet pilote pour le chien de soutien, le labrador est là pour rester.

En huit mois, il a participé à une soixantaine d'interventions principalement auprès de jeunes victimes d'abus physiques et sexuels.

Le chien entraîné par MIRA apaise les victimes, leur permet de se concentrer. Pour Julie, nom fictif, une jeune femme de 18 ans qui souffre de maladie mentale, il a fait toute une différence. Il l'a accompagnée à toutes les étapes du processus judiciaire à la suite d'une plainte pour agression sexuelle.

« Je n'aurais pas été capable, j'aurais été trop nerveuse, je voulais tout abandonner. Le chien, il m'a aidée », a-t-elle confié.

Plus d'articles