Retour

Le Complexe familial coopératif de Sherbrooke verra finalement le jour en 2017

C'est finalement rue Mont-Plaisant, dans le secteur du Cégep, que sera construit le Complexe familial coopératif de Sherbrooke, un centre de jeux intérieurs pour les enfants de 0 à 8 ans. Le projet nécessitera des investissements de 2 millions de dollars.

Un texte de Geneviève Proulx

C'est dans l'édifice qui appartient à la communauté religieuse Marie-Jeunesse que devrait être construit le complexe familial qui est sur les planches à dessin depuis 2009. Les négociations vont bon train avec les propriétaires actuels du bâtiment. « On va y retrouver des locaux administratifs, des locaux pour des organismes et évidemment le fameux parc intérieur sur pilotis », explique le coordonnateur du projet, Bernard Beaupré.

Selon ce dernier, ce parc n'aura rien de semblable à ceux que l'on connaît. Il aura pour thème le vent et comprendra quatre modules géants. Les instigateurs du projet l'appellent le « parc éolien ». Les modules de jeux ont été imaginés par des étudiants en génie de l'Université de Sherbrooke. « C'est un concepteur, au départ, qui a amené l'idée, mais elle a été finalisée et perfectionnée par des étudiants de la Faculté de génie. Un prototype sera présenté en décembre. Je peux vous dire tout de suite que c'est quelque chose d'exceptionnel, quelque chose qu'on ne voit pas ailleurs », assure M. Beaupré.

Un projet de longue date

Le projet du complexe famille à Sherbrooke n'est pas nouveau. Pendant plusieurs années, il a été question de l'aménager dans le Centre Expo-Sherbrooke (CERAS). La Ville en a décidé autrement étant donné la popularité de la gymnastique et des autres sports qui s'y pratiquent présentement. Le complexe aménagé dans l'édifice Marie-Jeunesse aura 1300 mètres carrés alors que le Centre Expo-Sherbrooke en offrait près de 1400.

Le complexe familial pourrait être inauguré au début de l'année 2017 si tout va comme prévu. Il emploiera de cinq à huit personnes et commandera l'aide bénévole de plusieurs retraités.

Plus d'articles

Commentaires