Retour

Le cri à l'aide et l'« Ultime défi » d'un aidant de naturel de Bromont

Le Bromontois Jonathan Collin est à bout de souffle. L'aidant naturel projette pourtant marcher de chez lui jusqu'à Banff, en Alberta, un parcours de 3700 kilomètres dont le but est de sensibiliser la population à sa réalité.

Depuis que la nouvelle du cancer de sa conjointe est tombée il y a deux ans et demi, Jonathan Collin peine à joindre les deux bouts. Il ne reçoit aucune aide financière du gouvernement et comme il n’avait aucune assurance, il doit s’arranger autrement.

« L’Ultime Défi 2017, c’est un peu un cri pour les gouvernements, et aussi une façon pour venir en aide à ma famille et à d’autres familles qui vivent un drame comme nous on vit. On n’a pas d’aide. Il n’y a pas d’aide pour les jeunes familles, pour les travailleurs autonomes qui vivent un drame comme nous », déplore-t-il.

À l’école que fréquentent ses enfants, il affirme que deux autres familles doivent traverser la même épreuve. « On est loin d'être les seuls », insiste-t-il.

Trouver un sens

En plus des difficultés financières s’ajoutent les souffrances de sa conjointe.

« J’aurais pu marcher jusqu’en Chine et ce n’aurait pas été assez grand encore pour essayer d’arriver à un certain niveau d’égalité avec ce que ma conjointe peut vivre en ce moment », raconte-t-il.

Je pense que c’est un aussi de trouver un sens à ce qui n’a pas de sens en ce moment.

Jonathan Collin

Il espère que sa conjointe et ses deux enfants pourront l’accompagner durant sa longue marche. Il souhaite pouvoir emprunter un véhicule motorisé dans lequel ils pourraient le suivre et se reposer. « Si je peux, le temps qu’elle était avec nous, changer quelque chose et lui montrer que j’ai fait tout ce que j’ai pu. »

Jonathan Collin s'arrêtera dans plusieurs villes, où il récoltera des dons. Il a également lancé sa propre campagne de sociofinancement sur le site « One Dollar Gift ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine