Retour

Le défi de la conciliation travail-famille : l'exemple du Carrefour jeunesse-emploi de Sherbrooke

La conciliation travail-famille est un défi au quotidien pour plusieurs. Le sujet est d'ailleurs au coeur des discussions dans la région de Brome-Missisquoi. Différents outils et conférences sont offerts aux citoyens et aux employeurs dans le cadre de la Semaine de la conciliation travail-famille.

Un texte de Geneviève Proulx

Le Carrefour jeunesse-emploi de Sherbrooke (CJE) a réussi le défi d'intégrer différentes mesures pour aider les employés à mieux concilier leurs obligations professionnelles à leur vie de famille. Les congés de maladie et familiaux ont été abolis pour être remplacés par des congés mobiles qui peuvent être pris pour de multiples raisons : maladie, grève de la garderie, repos, etc.

« Ça permet aux employés de ne pas être obligés de piger dans leurs vacances annuelles. Les employés peuvent gagner des semaines de vacances plus rapidement. À Noël, on ferme dix jours, mais on paye les employés. Ce qui fait en sorte que tout le monde peut prendre du temps en famille », explique le coordonnateur du CJE, Pascal Cloutier.

Une assurance collective payée à 50 % par l'employeur a aussi été mise en place et les employés peuvent aussi adapter leur horaire à leur réalité.

Contrer le roulement de personnel

« Il y a huit ans, nous avons voulu revoir le code des employés. On cherchait des solutions pour retenir les gens chez nous parce que nous avions un bon roulement. Les employés restaient en moyenne trois ans. Ce roulement était difficile pour créer une dynamique au niveau du roulement de l'entreprise », ajoute M. Cloutier. Depuis la mise en place de cette stratégie, le taux de roulement des employés a grandement diminué. « Maintenant, ils restent sept ou huit ans. On a misé sur le capital humain », dit le Pascal Cloutier.

En 2014, le CJE a remporté le prix estrien de la Jeune chambre de commerce du Québec pour la conciliation travail-famille. 

Pascal Cloutier donnera une conférence sur le sujet à Saint-Ignace-de-Stanbridge, ce jeudi lors d'un dîner. 

Plus d'articles

Commentaires