Retour

Le Défi des collines cherche le meilleur coureur... selon son poids

Récompenser un coureur pour son temps de course, calculé en fonction de son poids, c'est l'une des nouveautés du Défi des collines. L'événement organisé par l'organisme Courir en Estrie aura lieu le 3 septembre à Sainte-Catherine-de-Hatley.

L'organisme sans but lucratif (OSBL) est à la recherche du meilleur coureur « livre pour livre » du Québec pour chacune des cinq distances de la course.

En bref, le poids du coureur est multiplié par le nombre de mètres courus par seconde, ce qui au final va donner un nombre de points par personne. Le coureur ayant obtenu le meilleur pointage se méritera une boîte de jujubes.

Le but de cette initiative vise surtout à récompenser de nouveaux visages. « Dans le monde de la course à pied, c'est souvent les mêmes qui gagnent les courses. Les gens aimeraient se comparer et savoir s'ils sont capables de compétitionner contre les coureurs d'élite. Grâce à ce système-là, on va voir si les gens qui ne sont pas nécessairement dans les trois premiers, mais qui sont des bons coureurs peuvent gagner cette catégorie. »

Les médailles habituelles d'or, d'argent et de bronze seront aussi remises aux trois meilleurs coureurs dans chaque catégorie. « C'est la première fois qu'on le fait, ça se peut que ce soit les mêmes gagnants qui gagnent le "livre par livre" et la course aussi », ajoute Thomas Daigneault-Desroches.

Un ultra-marathonien de la partie

Autre nouveauté cette année, l'ultra-marathonien Sébastien Roulier va ajouter une difficulté de plus à sa course de 30 kilomètres. L'athlète va pousser un fauteuil adapté pour une personne à mobilité réduite. Le KartUS a été conçu par des étudiants de la faculté de génie de l’Université de Sherbrooke. « Il va courir le 30 kilomètres avec ça pour permettre à quelqu'un qui n'est pas nécessairement en mesure de courir cette distance de voir c'est quoi l'expérience du Défi des collines », mentionne Thomas Daigneault-Desroches.

Plusieurs distances, variant de 1 à 30 kilomètres, seront proposées aux participants. « C'est une excellente pratique pour le marathon de Montréal qui est trois semaines après le Défi des collines, mais c'est vraiment ouvert à tous avec le 5,5 kilomètres et le 11 kilomètres », conclut Thomas Daigneault-Desroches.

Les profits seront remis à la Société de la sclérose latérale amyotrophique du Québec et à une nouvelle équipe de hockey AA de Magog.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine