Le Dégustabière revient cette année pour une 4e édition. Ce qui explique son succès? « Le Dégustabière, c'est un événement brassicole gourmand », prend soin de préciser l'organisateur, Nicolas Ratthé.

Ce n'est pas un hasard s'il insiste sur les accords qui seront faits entre mets et bières. « Le développement de la bière au Québec va beaucoup se faire avec la nourriture », avance celui qui est également propriétaire du Bières Dépôt au Vent du Nord, à Sherbrooke.

« Tout peut se marier avec une bière. Un BBQ? Des bières plus houblonnées. Des fois, avec des mijotés, une bière un peu plus foncée, des brunes un peu plus caramélisées. Il y a une science. Oui, on connaît beaucoup le vin, mais la bière prend de plus en plus sa place », affirme-t-il.

Pour cette édition, cinq restaurateurs ont été invités à user d'imagination pour créer leurs bouchées.

« On a mis au défi les chefs. On les a rencontrés, on a amené des bières qui pouvaient avoir une certaine affinité avec ces restaurants-là et puis ils ont travaillé soit des façons d'utiliser les accords, soit de cuisiner avec la bière », précise-t-il.

Les restaurants participants sont L'Empreinte, Auguste, Café Aragon, le Classyco Café et le café créatif Au Croquis.

En tout, une vingtaine de bières des quatre coins du Québec seront représentées. « Les gens, des fois, ont tendance à croire qu'une bière de microbrasserie, c'est fort en alcool ou c'est pesant, mais ça peut partir de 2 % jusqu'à 10 %, 12 %. Il y en a pour tous les niveaux », soutient-il.

Le Dégustabière se déroulera les 13, 14 et 15 octobre au Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke,

Plus d'articles