Retour

Le détatouage : une pratique en plein essor, mais sans encadrement

Qu'il soit imposant ou discret, le tatouage connaît une popularité sans précédent depuis plusieurs années. Selon un sondage Ipsos Reid (2014), un Canadien sur quatre porte la marque d'un tatoueur. Pas étonnant que les demandes de détatouage progressent. Et pourtant, ce type de soins n'est encadré par aucune instance au Québec.

Un texte d'Annie Corriveau

Devant la demande grandissante, la Clinique médico-esthétique du plateau Marquette, à Sherbrooke, a investi une somme importante pour se doter d'un laser dernier cri afin d'offrir ce nouveau service. L'appareil est manié par des esthéticiennes qui ont été formées par les experts du fournisseur. Le médecin a aussi reçu cette formation.

Avec ce nouveau laser, on ambitionne de laisser moins de cicatrices sur la peau. « C'est une technologie qui utilise le laser qu'on connaissait auparavant, mais qui va fonctionner en nanosecondes plutôt qu'en millisecondes. On peut donc travailler avec une énergie en joules beaucoup plus basse que les autres lasers, de là, moins de cicatrices », précise le Dr Jacques Bachand, omnipraticien spécialisé en soins esthétiques.

« C'est rare qu'on va avoir des brûlures avec ce type d'appareil, mais ça pourrait toujours créer des petites brûlures, des petites cloques d'eau. »

Avec l'aide de la lumière pulsée, les molécules d'encre sont brisées et ensuite éliminées par le corps via le système lymphatique. Il faut de la patience. Le détatouage se fait une couleur à la fois et certaines sont plus tenaces. Plusieurs visites, espacées d'au moins quatre semaines, sont à prévoir.

Qui peut détatouer?

Le Collège des médecins fait des démarches auprès du gouvernement québécois pour que la pratique du détatouage, chimique ou au laser, soit réservée aux professionnels de la santé. Pour ce faire, la loi médicale devra être modifiée par le ministre de la Justice.

Chez Nephtys Tattoo, le détatouage commence à occuper une bonne place dans les activités du studio situé rue Wellington Nord. Artiste-tatoueuse depuis 24 ans, la propriétaire, Nathalie Duquette, considère que les nouvelles règles, si elles sont adoptées, ne doivent pas nuire au travail des tatoueurs.

« Quand un client vient pour recouvrir un vieux tatouage, [le détatouage au laser] devient un médium très intéressant », soutient-elle. L'ancien peut faire place au nouveau sans qu'il n'ait nécessairement à disparaître complètement.

Massothérapeute de formation, Sébastien Duval est celui qui a la responsabilité du détatouage chez Nephtys Tattoo. Il dit avoir appris le maniement du laser auprès d'un praticien expérimenté. Il considère qu'en connaissant la biologie humaine et les types de peau et en respectant les règles de base, sa pratique du détatouage est sécuritaire.

« Tu n'es pas obligé d'être un dermatologue pour faire un traitement de laser », soutient-il. 

Et le tatouage?

Le ministère de la Santé et des Services sociaux est aussi interpellé par le Collège des médecins pour qu'il développe des normes d'asepsie, d'hygiène, de désinfection et de stérilisation à l'intention des boutiques de tatouage, entre autres.

Nathalie Duquette raconte qu'au début de sa pratique, elle devait montrer patte blanche pour se procurer de bons outils de tatouage. Elle constate qu'il est plus facile aujourd'hui de s'improviser tatoueur.

« Maintenant, tu t'achètes un kit, mais est-ce qu'il y a quelqu'un qui t'épaule en arrière et qui va te dire qu'il faut que tu sois certifié? Est-ce que tu sais préparer ta table, prendre soin de ton client et ne pas faire des erreurs de contamination croisée? »

Selon elle, des normes bien établies donneraient un coup de pouce à l'industrie du tatouage, pourvu qu'elles ne tombent pas dans l'exagération.

« Si j'avais un conseil à donner, informez-vous! Est-ce que c'est sanitaire? Nous, on a tous été diplômés pour tout ce qui est des agents pathogènes et des contaminations croisées », indique-t-elle. Toutes des formations qui sont laissées au bon vouloir des artistes de l'encre et de l'aiguille.

Plus d'articles