Retour

Le directeur de l’entretien des locomotives de la MMA témoigne

Le directeur de l'entretien des locomotives à l'atelier de réparation de la Montreal Maine & Atlantic Railway (MMA) à Derby (Maine) affirme que le mécanicien de locomotive Thomas Harding ne l'a pas contacté le 5 juillet 2013 pour lui signifier un problème touchant la locomotive de tête du convoi qui a explosé à Lac-Mégantic.

Un texte de Marie-Hélène Rousseau

Randy Stall est le 31e témoin appelé à la barre au procès des trois anciens employés de la MMA accusés de négligence criminelle causant la mort des 47 victimes de la tragédie de Lac-Mégantic.

Le témoin américain a expliqué au jury qu’il était disponible en tout temps pour répondre aux questions de ses collègues concernant des défectuosités mécaniques. Ils n’avaient qu’à le joindre sur son cellulaire. En interrogatoire principal, Randy Stall a affirmé que Thomas Harding l’a déjà appelé “une douzaine, deux douzaines de fois peut-être” lors de ses voyages de train. « Je lui donnais les meilleurs conseils que je pouvais. Pouvait-il continuer, fermer la locomotive, l’envoyer à Derby », a-t-il dit.

Plus tôt dans ce procès, des témoins ont affirmé que la locomotive 5017, qui a mené le convoi de pétrole brut jusqu’à Nantes le 5 juillet, avait un problème de « engine hunting ». « Tout dépendant de la gravité, ce n’est pas un problème qui ferait en sorte qu’on doive envoyer la locomotive à l’atelier. [...] Ce n’est pas assez important pour qu’on enlève une locomotive du service », estime Randy Stall.

Par ailleurs, le témoin a confirmé que l’atelier de réparation de Derby, où transitent toutes les locomotives de la compagnie pour y être inspectées et réparées, était fermé le 4 juillet 2013 à l’occasion de la fête nationale des États-Unis. Rappelons que le mécanicien de locomotive François Daigle qui avait opéré la locomotive 5017 le 4 juillet, a rempli un rapport pour signaler un bris mécanique et en avait envoyé une copie à l’atelier, en soirée ce même journée.

Le contre-interrogatoire de Randy Stall se poursuit mardi après-midi au palais de justice de Sherbrooke.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine