Retour

Le dossier de l'aéroport de Sherbrooke avance, selon la ministre Bibeau 

Les dossiers de l'Estrie progressent, a affirmé mercredi la ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, y compris celui de l'aéroport de Sherbrooke. La députée de Compton-Stanstead est cependant incapable de donner un échéancier précis pour sa réalisation.

Un texte de Christine Bureau

Outre la désignation de l'aéroport, qui n'a pas encore été obtenue, des négociations ont cours avec l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien quant aux coûts liés à la sûreté des passagers et des bagages.

« On est le premier groupe qui doit se soumettre à un mécanisme de recouvrement de coûts. On trace la voie, carrément », a-t-elle expliqué, après une allocution donnée devant les membres de la Chambre de commerce de Sherbrooke, à l'Université Bishop's, mercredi. 

La ministre ignore combien de temps les négociations pourraient encore durer. « J'aime autant ne pas me prononcer. [...] Ça progresse bien, j'ai vraiment espoir », a-t-elle simplement répondu.

Du financement potentiel pour des projets d'infrastructures 

Par ailleurs, la ministre a ciblé deux projets régionaux qui cadrent « particulièrement bien » dans la première phase du plan d'infrastructures lancé par Ottawa, dont l'enveloppe s'élève à 11,9 milliards de dollars sur cinq ans. D'abord, le projet du ruisseau Pratt, responsable de plusieurs inondations à Coaticook, ainsi que le projet de travaux qui serviront à relier l'aéroport de Sherbrooke au réseau d'aqueduc d'East Angus.

L'allocution de la ministre mercredi survenait au lendemain de la rencontre du ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, avec les citoyens de Lac-Mégantic. Ce dernier s'est engagé à accélérer le processus lié à la voie de contournement, mais pas à réparer l'actuelle voie, ce qui a déçu la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire.

La ministre Bibeau a assuré qu'il s'agissait de la « priorité numéro un » de son collègue, mais qu'il fallait attendre les résultats de l'étude de faisabilité, qui sera publiée le 10 mai, pour prendre une décision.

Enfin, d'autres dossiers sont toujours en négociations, confirme la ministre Bibeau, dont celui du financement récurrent de l'Observatoire du Mont-Mégantic et de la salle intermédiaire culturelle à Sherbrooke, qui pourrait bénéficier d'une subvention du fédéral.

Plus d'articles

Commentaires