Au lendemain de la rencontre d'information tenue à huis clos entre les élus et la direction de Sherbrooke sur le projet Well inc lundi, plusieurs conseillers estiment qu'énormément de questions demeurent sans réponse.

« Est-ce qu'on embarque dans un projet qui est structurant, mais dans lequel on devra investir sans fin pour voir des retombées claires pour la ville? » demande notamment la conseillère du secteur Rock-Forest, Annie Godbout.

« On se faisait plutôt vendre un concept, pourquoi c'est important, plutôt que de répondre à nos questions sur les coûts », a quant à elle déploré l'élue du district du Carrefour, Évelyne Beaudin.

Une entente d'exclusivité lie la Ville de Sherbrooke au consortium composé de SherWeb, le Groupe Custeau et le Fonds immobilier de solidarité FTQ jusqu'au 15 février. Certains élus continuent de réclamer que d'autres promoteurs se manifestent pour proposer un projet de revitalisation du centre-ville.

« On ne devrait pas donner de prolongation, continuer à négocier s'il y a des négociations à avoir et tant qu'à moi, les autres promoteurs qui ont d'autres projets seraient les bienvenus », ajoute le conseiller du district Pin-Solitaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine