Retour

Le golf en mode séduction auprès des jeunes de Coaticook

L'industrie du golf est en déclin partout en Amérique du Nord. En Estrie, de nombreux clubs connaissent des difficultés financières. À Coaticook, on met à l'essai de nouveaux moyens pour recruter des golfeurs et on mise sur la jeunesse.

Un texte de Geneviève Proulx

Chaque mardi, des instructeurs offrent des leçons gratuites aux enfants. Des dizaines de jeunes en profitent pour apprendre les rudiments du golf. Plusieurs d'entre eux ont eu la piqûre. « Oui! La sensation est vraiment l'fun. J'aime ça fesser une balle, mais je ne sais pas pourquoi », a raconté l'un d'eux rencontré sur le terrain de pratique. « C'est silencieux et ça pratique notre concentration et notre force », ajoute une copine. 

Certains de la soixantaine de jeunes qui participent à l'activité sont devenus membres du Club de golf. « Nous sommes en augmentation d'au moins 30 juniors cette année. En leur donnant des cours gratuits, c'est plus facile pour eux de venir et c'est plus accessible », soutient l'instructeur au Club de golf de Coaticook, Philippe Byrns. « En attirant les juniors, on attire aussi les parents, les grands-parents à venir jouer », ajoute le directeur du Club, Steven Brown. 

Le maire de Coaticook, Betrant Lamoureux, a profité de l'occasion pour initier son petit-fils au golf. Ce dernier promet même de battre son grand-père d'ici deux ans. Pour le maire, il est essentiel de miser sur la jeunesse pour assurer la viabilité du club qui est une attraction touristique importante de la région. 

Plus d'articles

Commentaires