Retour

Le milieu communautaire se fait entendre à Sherbrooke

Quelque 350 personnes du milieu communautaire de l'Estrie sont rassemblées au centre-ville de Sherbrooke pour prendre part à une mobilisation. On souhaite ainsi attirer l'attention du ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão sur la réalité financière des organismes.

Des groupes de manifestants seront visibles au coin des rues King Ouest et Belvédère, mais aussi devant plusieurs locaux d'organismes, tôt le matin. Ensuite, ils se dirigeront au Théâtre Granada où des ateliers d'éducation populaire seront offerts. Aussi, tout au cours de la journée d'autres activités auront lieu comme une distribution de dépliants, l'organisation de soupe populaire, des graffitis sur des bancs de neige, etc.

Des policiers ont été obligés d'intervenir pour faciliter la circulation dans le secteur de l'édifice situé au 200, rue Belvédère Nord parce que des manifestants bloquaient l'accès au stationnement.

Sur l'heure du midi, une autre action de visibilité aura lieu sur les médias sociaux où les travailleurs sont invités à inventer de fausses nouvelles en lien avec leur réalité d'organisme en utilisant les mots-clics #fakenews et #estrieunie. Ces fausses nouvelles seront également visibles sur des pancartes lors d'une manifestation organisée sur la rue King.

Selon ces travailleurs, les coupes subies dans les services publics, mais aussi dans les organismes communautaires, ont permis au gouvernement libéral de dégager un surplus budgétaire. On réclame que ce surplus soit réinvesti les organismes parce qu'ils disent « offrir des services essentiels à la population » plutôt que d'abaisser les impôts.

Cette journée d'action a également lieu un peu partout au Québec.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine