Retour

Le Mois de l'histoire des Noirs souligné à Sherbrooke

Dans le cadre du Mois de l'histoire des noirs, l'organisme Touche Noire propose plusieurs activités tout au long de février pour rappeler l'importance de nouer des liens entre la communauté noire et les Sherbrookois.

« Comme dans toute communauté, nous arrivons dans un pays qui n'est pas le nôtre. Au début déjà, il y a un écart culturel. On sait aussi que les Noirs portent un grand bagage historique avec l'esclavage. C'est une histoire que l'on traîne avec nous. Outre ça, il est important de se connaître avec nos différences. Pour y arriver, on crée des activités de rapprochement interculturel. On veut aussi trouver des solutions pour arriver à vivre ensemble », explique le président de l'organisme, Juillet Edgar Douckaga.

Ce dernier rappelle que la communauté noire est présente au Québec depuis toujours et que le Canada a été une terre d'accueil pour des Américains noirs qui fuyaient l'esclavage. En Estrie, la présence de la communauté noire est essentiellement due à l'immigration, souvent africaine.

Entre autres activités, on retrouve la présentation d'un village des artistes, le 20 février au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke où des oeuvres d'art seront en vente. Un tournoi de soccer aura lieu le 27 février au pavillon Univestrie de l'Université de Sherbrooke. 

Au total, une quarantaine de bénévoles oeuvrent au sein de Touche noire. 

Plus d'articles