Retour

Le Mont Sutton en voie d'être vendu, une transaction de 4,3 M$

La station de ski Mont Sutton passera aux mains d'un groupe d'investisseurs québécois résidant à Sutton. Une entente est survenue tard, mardi soir, avec les actionnaires majoritaires de la station, la famille Boulanger.

Un texte de Marie-Claude Lyonnais

Le montant de la transaction est de 4,3 millions de dollars, soit 2,8 millions pour la station et ses équipements et 1,5 million pour le remboursement d'une dette.

Le groupe d'acheteurs est composé de Jean-Michel Ryan, directeur général de Mont Sutton, de Sylvain Gervais, des Entreprises Larry, et de Pierre Chesnay, un ancien membre de la haute direction d'Uni Sélect.

M. Ryan explique qu'il souhaite d'abord et avant tout assurer la pérennité de la station.

« Cela fait dix ans que je suis à la tête de la direction générale [de] Mont Sutton. On est bien investi, j'ai une bonne équipe et on veut vraiment s'assurer de prendre la relève de la famille Boulanger », souligne-t-il

L'entente devra d'abord être soumise à l'approbation des actionnaires minoritaires. Une assemblée se tiendra en mars. La majorité de ces actionnaires devront voter pour la transaction pour que celle-ci soit conclue.

Une fois le processus de vente terminé, les nouveaux propriétaires pourront lancer leur plan d'investissement, qui prévoit notamment l'amélioration du système d'enneigement et d'entretien des pistes, ainsi que l'amélioration des infrastructures d'accueil.

Une station à vendre depuis plus de 10 ans

La station de ski Mont Sutton a officiellement vu le jour le 17 décembre 1960. La famille Boulanger, alors propriétaire des Produits Laitiers Sutton, souhaitait créer une entreprise permettant de faire travailler les employés durant les mois d'hiver. Mordus de ski, ils ont eu l'idée de développer ce projet sur la montagne.

Celle-ci était à vendre depuis plus de dix ans. En 2012, un groupe d'acheteurs sérieux s'était manifesté à la famille Boulanger et des pourparlers s'étaient déroulés pendant plusieurs mois, mais la transaction avait avorté.

M. Ryan croit que la relation de confiance qui s'est établie au fil des années entre les propriétaires et les acheteurs a joué en leur faveur. 

« On a vraiment été le groupe qui a été capable de démontrer sa capacité à aller de l'avant et conclure ce projet-là », affirme-t-il.

Acceptabilité sociale

Le développement de la montagne est un sujet sensible pour les citoyens de Sutton. Plusieurs d'entre eux reprochent notamment au conseil municipal de vouloir faciliter le développement immobilier de la montagne au détriment de sa préservation.

Or, M. Ryan se défend bien de vouloir transformer l'âme de la station et de lancer un processus de développement « sauvage ». Il rappelle d'ailleurs que les investisseurs ont conclu un partenariat avec Conservation de la nature Canada pour assurer la protection des paysages et d'un vaste territoire.

Avis aux skieurs de soirée : même si une amélioration des infrastructures est à prévoir, l'éclairage des pistes n'est pas dans les plans de développement de l'équipe d'investisseurs.

« Il n'y aura pas de ski de soirée à Sutton », affirme M. Ryan.

La famille Boulanger a refusé de commenter la transaction.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine