La municipalité d'East Angus, en Estrie, a inauguré lundi son nouveau centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), un établissement réalisé au coût de 23 millions de dollars.

Le nouveau centre financé par le gouvernement du Québec dispose de 6845 mètres carrés et compte 64 lits. Douze d’entre eux sont regroupés dans un milieu prothétique fermé, un type d’aménagement qui profite aux personnes présentant d’importantes atteintes cognitives, en leur permettant notamment d’améliorer leurs repères. Un centre de jour pour les aînés non hébergés et une clinique de réadaptation physique sont aussi intégrés au projet.

« Notre gouvernement s’est donné comme priorité de mieux soutenir les personnes âgées. En ce sens, nous avons posé plusieurs gestes afin que les CHSLD répondent mieux aux attentes des personnes hébergées. La qualité des installations est un des éléments qui doit être pris en considération pour la santé et le bien-être des résidents. Le CHSLD d’East Angus que nous inaugurons aujourd’hui est un exemple probant des efforts que nous déployons », a déclaré le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette.

Ce dernier était en compagnie du député de Mégantic, Ghislain Bolduc, pour inaugurer le centre devant remplacer l'ancien, construit en 1969 et décrit comme « désuet » et « présentant d'importantes lacunes fonctionnelles ».

« Ce nouveau CHSLD représente une amélioration très importante de nos infrastructures consacrées à l’hébergement de longue durée. Pour East Angus et les environs, c’est un projet majeur qui a un impact positif sur la communauté. C’est un projet bien conçu que les résidentes et résidents apprécient, de même que leur famille et les membres des équipes soignantes qui leur fournissent des soins et des services. »

Le projet s’est réalisé à un coût inférieur à ce qui était prévu, ce qui a également donné l’occasion d’aménager, au sous-sol, les espaces permettant d’y transférer les activités du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en trouble du spectre de l’autisme ainsi que le point de services du Centre de réadaptation de l’Estrie.

Plus d'articles

Commentaires