Retour

Le plan d'urbanisme du projet Well Inc. prend forme

Aménagement d'une place publique, liens piétonniers plus nombreux, lutte contre les ilots de chaleur : les grandes orientations d'urbanisme du projet Well Inc ont été dévoilées lors de la présentation préliminaire du Programme particulier d'urbanisme (PPU) lors du conseil municipal.

Dans ce programme, six propositions d'aménagements physiques sont mises de l'avant, dont la démolition du stationnement à étages, la création d'un lien piétonnier entre la rue Wellington Sud et la rue du Dépôt, la construction du Centre de diffusion enfant-jeunesse, l'aménagement d'une place publique pour mettre en valeur la gare de Sherbrooke et une révision globale du design urbain.

« Un programme particulier d'urbanisme est un outil de planification qui permet d'encadrer tout le développement du secteur Wellington Sud. Ça nous permet d'aller chercher un programme d'acquisition d'immeubles pour des fins de revitalisation, ce qui est impossible sans ce PPU », explique Lise Dubord, directrice-adjointe du Service de la planification urbaine et du développement durable.

Actuellement, la rue n'est pas intéressante et c'est dangereux de circuler à pied. On veut avoir du transport actif et des déplacements plus conviviaux sur cette rue. 

Lise Dubord

Une consultation publique est prévue le 14 mars pour expliquer dans les détails ce programme aux citoyens. Ils auront l'opportunité d'émettre des commentaires, dont certains seront peut-être intégrés dans le prochain final qui sera déposé à la fin mars.

Un programme incomplet, selon Godbout

La conseillère Annie Godbout a sévèrement critiqué la présentation de ce programme disant qu'il « inspirait plus de questions que de réponses. » Elle se questionne sur la nécessité d'adopter dans « l'urgence » un tel programme et demande davantage de consultation citoyenne sur le projet.

« Pour la problématique du stationnement, on ne voit aucune piste de solutions. Je n'ai vu aucune mention sur les logements sociaux pour le secteur. Il manque d'orientations claires. J'ai l'impression qu'on donne carte blanche autant aux promoteurs qu'à la ville », a-t-elle dit.

Un consultant a été engagé pour élaborer ce PPU, pour un montant total de 21 000 $.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine