Retour

Le quotidien La Tribune, à Sherbrooke, dévoilera son projet numérique le 14 octobre prochain

La Tribune et La Voix de l'Est n'ont pas l'intention d'abandonner leur édition papier, contrairement à La Presse, qui ne sera disponible qu'en format numérique en semaine dès janvier prochain. La présidente et éditrice des deux quotidiens de l'Estrie, Louise Boisvert, a expliqué que les journaux en région n'ont pas été touchés par le déclin des tirages, contrairement à son cousin montréalais.

Un texte de Geneviève Proulx

Malgré tout, la direction de La Tribune et de La Voix de l'Est regarde d'un oeil intéressé ce qui se passe à La Presse et prévoit dévoiler son projet numérique le 14 octobre prochain. « On est conscient que, dans le temps, nous devrons aussi avoir notre propre plate-forme numérique. À ce moment, on souhaite avoir le maximum d'yeux et que, peu importe la plateforme qui sera choisie, l'on ait la meilleure information régionale », annonce Louise Boisvert.

Selon Louise Boisvert, le papier est là pour rester à Sherbrooke et Granby. « Contrairement au journal La Presse, notre édition papier est très, très rentable. Nous n'avons pas à prendre ce genre de décision, pour l'instant. La décroissance du lectorat des journaux papier s'est surtout fait sentir dans les grands centres urbains et surtout dans les journaux nationaux. Les journaux comme La Tribune et La Voix de l'Est sont beaucoup plus ancrés dans leur marché. »

La présidente de La Tribune et de La Voix de l'Est ne croit pas que ce virage numérique, à La Presse, incitera les lecteurs estriens à délaisser les formats papier des journaux régionaux. « Au contraire! Ça fait longtemps qu'ils ont La Presse sur leur tablette. Je ne pense pas que ce sera négatif. Il y a des gens qui aiment encore le papier et qui choisiront peut-être de s'abonner chez nous », analyse-t-elle. 

Aucune perte d'emploi n'est prévue à La Tribune ou à La Voix de l'Est. « Ce que ça a comme conséquence, chez nous, c'est que nous devons revoir notre réseau de distribution parce que nous distribuons La Presse. Probablement que nos camelots distribueront La Presse du samedi. Ça reste à voir. Pour l'instant, nous ne le savons pas », indique Mme Boisvert.

Plus d'articles

Commentaires