Retour

Le Sherbrookois Simon DuBois l'a échappé belle en mer de Chine

C'est en Chine que Simon DuBois a posé sa valise en début de semaine. La septième étape de la course Clipper Around the World Yacht Race à laquelle le Sherbrookois participe reliait l'Australie à Sanya, une ville située en mer de Chine.

Le marin a eu toute une frousse alors qu'il s'est pris le pied dans une corde et s'est retrouvée carrément tête en bas. « On s'est fait prendre dans une bourrasque de vent et une des grandes voiles qui s'est déchirée. Pendant la manoeuvre pour la ramener à bord, j'ai mis le pied dans un tas de corde et la voile s'est regonflée. C'est là que je suis parti. Je pendais dans le vide! »

Un coéquipier a finalement pu sortir Simon DuBois de sa mauvaise posture. « Mais ça a été assez choquant comme moment. J'ai eu peur pour mon pied et pour moi. J'ai été chanceux. Je n'ai pas de dommages sur ma cheville », dit-il en précisant qu'il a passé des examens médicaux en Chine en ce sens.

À six mois de rentrer au pays, cet événement a été tout un rappel à l'ordre pour Simon DuBois. « C'est se rappeler qu'il ne faut rien tenir pour acquis à bord. Le risque zéro n'existe pas. Il faut redoubler de prudence et continuer de faire évoluer nos méthodologies pour s'assurer que personne ne se mette dans une situation qui pourrait coûter cher. »

La température pendant la traversée a été très chaude. « Ça a compliqué la vie de plusieurs à bord. En étant Canadien, je gère mieux le froid que les grosses chaleurs. Le sommeil est plus dur à trouver quand il fait chaud. Ce n'était pas toujours facile à gérer. On a perdu pas mal de poids avec toute l'eau qu'on a évacuée du corps », a-t-il raconté.

Le vent a, quant à lui, brillé par son absence à plusieurs reprises pendant cette étape. « On ne pouvait que prier et attendre que le vent revienne pendant des heures. Il faut être patient. C'est la loi de la nature. C'est ce qui me rapproche de la voile, cette proximité avec la nature et l'environnement. »

À l'heure actuelle, Visit Seattle, l'équipage avec laquelle Simon Dubois voyage, se retrouve en troisième position du classement général. « On commence à croire en nos chances. Ça augure très bien pour la suite des choses! »

Le voilier reprendra la mer ce dimanche et devrait arriver à Qingdao, une ville située dans la mer Jaune, à la mi-mars.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité