Un vent de changement s'apprête à souffler sur le Siboire Dépôt de Sherbrooke. Ses propriétaires ont acheté la vieille gare patrimoniale, ouvrant ainsi la porte à un important projet d'agrandissement et de rénovation. Sans dire que le premier des Siboire sera bientôt méconnaissable, il y a du changement dans l'air.

Un texte de Christine Bureau

« Il y a deux parties au projet. Une partie où on veut faire des travaux dans la succursale Dépôt, que les gens connaissent [et] l'autre section du projet, c’est qu’on prend la partie production de bière, que les gens sont habitués de voir dans le Siboire Dépôt, et on transfère les équipements dans la partie où était Limocar », explique le copropriétaire, Jonathan Gaudreault.

Ce déménagement va permettre une pierre deux coups : agrandir le Siboire existant, mais aussi augmenter la capacité de production. Résultat : certaines bières seront éventuellement vendues en canettes, sur place. « Il y a des bières qui sont là depuis le début, il y a des bières dont les styles ne sont peut-être plus au goût du jour. On est en train de revoir le menu au complet », poursuit le maître brasseur.

Parmi les bières qui risquent de faire la sélection? « Je peux vous confirmer que notre InspIrAtion, notre Raison merveilleuse et notre fameuse Trip d’automne se retrouveront en canettes, mais pour la suite ce n’est pas encore dédidé de façon finale », répond M. Gaudreault.

Un beer garden?

Ce n'est pas tout. Le petit stationnement adjaçant aux anciens locaux de Limocar subira lui aussi une métamorphose.

« On veut en faire un espace vert familial pour que les gens aient du plaisir après être venus chercher leur bière préférée », confie-t-il. Une sorte de beer garden à l'européenne, mais avec un accent sherbrookois. « L’espèce de petit beer garden qu’on veut faire, ça devrait être assez impressionnant et avant-gardiste. Je pense que les gens de Sherbrooke vont beaucoup apprécier », assure-t-il.

Aucun échéancier n'a été fixé pour le moment. Les maîtres brasseurs poursuivront leur réflexion au cours des prochains mois. Si tout va bien, les premiers coups de martin résonneront dans l'ancienne gare à compter du printemps prochain.

Plus d'articles