Retour

Le sirop d'érable du Québec bientôt sur les tables du Royaume-Uni?

Le gouvernement fédéral investit pour aider les producteurs de sirop d'érable à promouvoir la vente de leurs produits à l'étranger. Une aide de 1,5 million de dollars va les aider à explorer de nouveaux marchés comme l'Inde et le Royaume-Uni.

Actuellement, les acériculteurs exportent leurs produits au Japon, en Allemagne et aux États-Unis. L'argent injecté aujourd'hui va permettre de tenter une percée dans de nouveaux marchés étrangers. L'impressionnante population de l'Inde laisse présager aux acériculteurs que leurs produits trouveront une place importante dans les cuisines de ce pays. Même chose au Royaume-Uni.

M. Beaulieu ajoute que la fédération va injecter le même montant que le gouvernement, ce qui gonflera à 3 millions de dollars l'enveloppe dédiée au développement des marchés.

Concrètement, la Fédération va promouvoir les produits de l'érable dans les médias, sur les réseaux sociaux et dans des blogues. Elle compte aussi s'activer dans des tournées de promotion et participer à des évènements gastronomiques et commerciaux.

« Nous devons faire en sorte que même les petites et moyennes entreprises de transformation de sirop d'érable puissent aussi trouver leur place dans ce marché », explique le député de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, qui a souligné au passage que cette démarche est essentielle pour assurer la compétitivité et la rentabilité de l’industrie.

Plus d'articles

Commentaires