Retour

Le tarot à l'honneur dans un café de Sherbrooke

Depuis trois ans, une dame lit le tarot dans la salle à manger du café Le Tassé, situé dans le quartier est de Sherbrooke. Joyce Prieur a emprunté l'idée à Alejandro Jodorowsky, célèbre cinéaste chilien, qui a lu le tarot pendant de nombreuses années dans un café de Paris, Le Téméraire.

Mme Prieur, 47 ans, lit le tarot depuis qu'à l'âge de 26 ans, une de ses tantes lui a offert un jeu de tarot. Toutefois, elle ne prédit pas l'avenir et elle met bien en garde chaque personne qui s'assoit devant elle. C'est un travail sur l'inconscient, à l'aide de ses cartes qui représentent des personnages archétypaux, qu'elle fait. « J'étais rationnelle avant. J'ai été élevée dans une famille archi rationnelle. C'est d'ailleurs l'un des freins que j'avais dans mon cheminement. Au début, je lisais le tarot pour moi, pour les gens proches de moi. De venir dans un endroit public et de m'afficher comme quelqu'un qui lit le tarot, ça faisait un conflit à l'intérieur de moi. Entre l'éducation que j'avais reçue et ce que j'étais en train de faire, il y avait une dissonance. J'ai réussi à marier ça. J'ai osé. »

Elle insiste sur le fait qu'elle ne lit pas le futur. « Il y a des gens qui viennent ici avec des préoccupations très légères. Il y en a d'autres, que c'est plus profond. Je place toujours la lecture au niveau d'où ça se passe. » Par exemple, Joyce Prieur ne pourra pas vous dire si vous rencontrerez la personne de votre vie au cours de la prochaine année. « Par contre, je peux te dire comment te positionner pour que ta vie amoureuse ressemble à quelque chose de plus agréable, davantage satisfaisant. Ou quelle est l'action juste du moment sur votre vie amoureuse », explique-t-elle. 

Au-delà des cartes lues, Joyce Prieur soutient que, souvent, les gens profitent du moment pour réfléchir. « Il arrive parfois, dans certaines rencontres de tarot, que l'on sente vraiment la personne qui recontacte avec une force en elle-même. On le reconnaît tous les deux sans le nommer. Il y a des moments magiques comme ça. Les gens se relèvent avec plus de force, de dignité. »

Joyce Prieur lit le tarot tous les mercredis après-midi à compter de 13 h au Tassé. Elle demande une contribution volontaire qui varie entre 10 et 20 $.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine