Retour

Légère hausse des tarifs d'autobus à Sherbrooke

Il en coûtera légèrement plus cher aux utilisateurs du transport en commun pour voyager par le biais des autobus de la Société de transport de Sherbrooke (STS) en 2018.

Un texte de Charles Beaudoin

La STS a déposé son budget pour la prochaine année au conseil municipal lundi. Elle prévoit augmenter ses tarifs de 1,3 % en moyenne à compter du premier juillet prochain.

La hausse des tarifs s'appliquera principalement aux différents laissez-passer. Le paiement comptant et le jeton ne subiront pas d’augmentation et seront maintenus à 3,30 $.

« On est satisfait de l'effort qui est fait à l'intérieur de l'organisation pour maintenir les services à la population, malgré les coupures budgétaires, a commenté le président de la STS, Marc Denault. Nos masses salariales, nos coûts de carburant, tout augmente. »

Le budget pour le service de transport adapté profitera quant à lui d'une augmentation de 3,9 % comparativement à 2017, soit 6 273 600 millions de dollars.

Principale source de revenus de la STS (45,3 %), la contribution de la Ville de Sherbrooke demeurera la même qu’en 2017, soit 15 195 500 millions de dollars. La part des usagers représente 30,7 % des revenus tandis que les 24 % restants sont financés par les différents paliers de gouvernement.

« Le nerf de la guerre, c'est de s'assurer d'aller chercher une part additionnelle du gouvernement provincial sur le financement du transport en commun. Dans un monde idéal, ce serait un tiers des utilisateurs, un tiers de la Ville et un tiers du gouvernement du Québec. On va s'attabler à travailler avec nos partenaires », résume Marc Denault, qui mise sur le fait que 2018 est une année électorale au provincial pour obtenir une meilleure contribution de Québec.

12,7 M$ en immobilisations

En plus de son budget, la STS a également présenté les dépenses en immobilisations qu'elle compte faire au cours de la prochaine année. Ces dépenses s'élèvent à 12,7 millions de dollars et sont inscrites au plan quinquennal qui se terminera en 2022. Elles comprennent notamment l'agrandissement du garage, le remplacement d'autobus et la reconfiguration du centre d'échange à l'Université de Sherbrooke.

À terme, le tiers du parc d'autobus urbains de la STS sera composé d'autobus hybrides.

Plus d'articles