Retour

Légionellose à Granby : appel aux propriétaires de tours de refroidissement

La Direction de la santé publique poursuit son enquête pour tenter de trouver la source de contamination à la bactérie Légionelle dans la région de Granby.

Depuis la mi-juin, sept cas de légionellose ont été confirmés, deux autres cas ont été détectés chez des personnes qui ne résident pas dans la région, mais qui ont passé du temps à Granby cet été.

« C'est définitivement un excès par rapport à ce qu'on peut s'attendre pour Granby et les environs. Normalement, pour l'été, on va parler d'aucun cas, d'un ou deux cas, mais certainement pas sept ou un potentiel de neuf. C'est suffisant pour dire, est-ce qu'il y a une source dans l'environnement et tout faire pour l'identifier et l'enrayer », indique la directrice de santé publique de l'Estrie, Dre Mélissa Généreux.

À ce moment-ci dans l'enquête, la santé publique demande aux propriétaires d'immeubles de Granby qui possèdent une tour de refroidissement à l'eau et qui ne sont pas encore inscrit au registre de la Régie du bâtiment du Québec de les contacter. « On veut vraiment passer en deuxième phase de notre enquête, on demande leur collaboration, si la tour ne figure pas au registre, ils doivent nous le faire savoir pour que l'on puisse l'avoir dans notre liste et pour que l'on puisse les enquêter », explique Dre Généreux.

D'autres sources potentielles ont été investiguées, mais l'hypothèse numéro un demeure celle des tours à refroidissement à l'eau.

La santé publique recommande également aux propriétaires d'une fontaine d'eau commerciale de la nettoyer et de la décontaminer dans les plus brefs délais.

La situation à Granby est loin de celle qu'a connu Québec en 2012, alors que plus d'une centaine de personnes ont été atteintes par la légionellose.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine