Retour

Les 7000 employés du secteur public de l'Estrie votent pour un mandat de grève

Les 16 syndicats du secteur public de l'Estrie ont obtenu un mandat de grève. C'est une façon pour les 7000 employés membres d'augmenter la pression devant le « peu de progrès réalisé aux tables de négociations. » Le mandat de grève est de six jours à utiliser au moment opportun.

Un texte de Geneviève Proulx

Le mandat de grève est de six jours à utiliser au moment opportun. « Nos 16 syndicats oeuvrant dans le secteur public ont voté, à une très forte proportion, un mandat de grève devant des assemblées fort représentatives. Cette participation et le résultat démontrent clairement le mécontentement des syndiqués. Je suis fier de la détermination de nos membres à obtenir ce qu'ils méritent », a déclaré le président du Conseil central des syndicats nationaux de l'Estrie-CSN, Denis Beaudin. 

Parmi ces syndiqués, on retrouve entre autres des employés dans l'ensemble du secteur de la santé et des services sociaux, des enseignants de cégeps et des employés de soutien.

Au niveau national, les 170 000 salariés du Front commun, membres de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), ont accordé un appui massif pour la tenue de six jours de grève tournante cet automne. En moyenne, les syndiqués, qui ont été consultés au cours des quatre dernières semaines, ont appuyé à 85 % ce mandat de grève.

Les offres du gouvernement au secteur public se résument en un gel de salaire de deux ans suivi d'une augmentation de 1 % pour les trois années suivantes. « Ils demandent également de sabrer le régime de retraite sans justification puisque celui-ci est en excellente santé financière. » De son côté, le Front commun syndical réclame des augmentations de 13,5 % sur trois ans.

Ce dernier soutient qu'avant d'avoir recours à la grève, les employés du réseau public « entendent mettre tous les moyens en oeuvre afin de faire comprendre au gouvernement libéral qu'ils n'accepteront pas de telles conditions de travail. »

Manifestation nationale

En Estrie, 24 autobus de la CSN se dirigeront vers Montréal ce samedi afin de participer à une manifestation du Front commun pour dénoncer les offres du gouvernement. « Cela démontre clairement la mobilisation de nos membres », soutient M. Beaudin.

Entre autres syndicats qui ont voté pour ce mandat de grève, on retrouve celui du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke, du CHUS, du Centre jeunesse de l'Estrie, des commissions scolaires des Sommets et des Hauts-Cantons, du personnel de la santé dans les régions de Coaticook, du Val Saint-François, du Granit, du Haut-Saint-François, de Memphrémagog et de l'aide juridique de l'Estrie. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine