Retour

Les citoyens de Victoriaville appelés aux urnes

C'est jour d'élection à la mairie de Victoriaville. Près de 36 000 électeurs doivent choisir le successeur d'Alain Rayes, qui a fait le saut en politique fédérale.

Quatre candidats se font la course: Gilles Lafontaine, André Bellavance, André Guillemette et Simon Roux.

Samedi, les candidats ont fait un dernier tour de pistes afin de solliciter l'appui des électeurs.

« Quand on a des réseaux de contacts, c'est sur qu'on peut faire bouger des dossiers, tant à Ottawa qu'à Québec. Et surtout dans la région aussi », souligne André Bellavance.
br /De son côté, Gilles Lafontaine mise sur son expérience pour se faire élire. « Je crois être le seul à avoir une expérience municipale et d'affaires combinées », dit-il.br /br /De son côté, André Guillemette vante sa vaste expérience de gestionnaire et de président des Fêtes du 150e de Victoriaville. Pour lui, le développement du centre-ville est un enjeu majeur.

« Il y a plus de 22 locaux vacants à Victoriaville et j'ai voulu démontrer cette problématique-là. L'économie va assez bien, mais le carré 150 va nous permettre d'attirer beaucoup de personnes au centre-ville », croit le candidat.

Le quatrième candidat, Simon Roux, 24 ans, s'est lancé dans la course pour inciter les jeunes à s'intéresser à la politique.

« J'ai décidé de m'impliquer dans cette élection pour essayer de changer quelque chose, pour inciter les jeunes à travailler avec moi et à viser un meilleur futur », soutient le candidat. 

Plusieurs électeurs rencontrés s'intéressent à cette élection à la mairie, mais ils n'ont pas tous fait leur choix. Plusieurs sont aussi d'avis qu'une lutte à trois se dessine.

Plus d'articles