Retour

Les collemboles, un phénomène printanier observé à Magog

Elles sont noires, minuscules et se retrouvent parfois par milliers sur la neige au printemps : ce sont des collemboles, des puces de neige qui reviennent chaque printemps.

Cette fin de semaine, des citoyens de Magog ont aperçu la présence de ces puces sur la neige autour de la propriété. Le Magogois Gilles Vachon et son petit-fils s'intéressent au phénomène depuis quelques années.

« Quand le soleil sort, les puces viennent sortir parce que c'est au-dessus de zéro, mais dès que le soleil se couche, que ca tombe en bas de zéro, les puces vont se cacher dans le sol », témoigne-t-il.

« Ça n'entre pas dans la maison, témoigne son grand-père, mais l'an passé, j'ai essayé quelque chose : de les aspirer avec l'aspirateur. Ça sentait! Mon aspirateur, il a fallu que je le lave. On ne sait pas quoi faire avec ça, mais apparemment, ce n'est pas dommageable. Ça ne pique pas et ça ne mange pas. »

Le spécialiste Ronald Maheu, de chez Maheu protection parasitaire, a une solution pour ceux qui en ont sur leur terrain.

« Ça vient du gazon. Il serait donc opportun de faire arroser votre gazon à la fonte des neiges pour ne plus en avoir l'an prochain », note-t-il.

Avec les informations de Jean Arel

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine