Retour

Les cubes énergie : que des points positifs disent les enseignants

Mai marque le retour du mois des cubes énergie. Dans les écoles de Sherbrooke, on y voit des effets bénéfiques. Les élèves qui bougent à la maison et pendant leurs temps libres sont beaucoup plus concentrés en classe.

Le défi des cubes d'énergie est issu du Grand défi Pierre Lavoie. On invite les enfants à bouger le plus possible afin d'accumuler un maximum de cubes d'énergie. Pour obtenir un cube, il faut faire de l'activité physique pendant 15 minutes. Lorsqu'un membre de la famille partage cette activité, le cube est doublé. 

Les écoles se font compétition entre elles. Les élèves courent la chance de passer un week-end à Montréal tout à fait gratuitement. Cette année, plus d'une centaine d'écoles participent à l'activité. 

Les enfants rencontrés par ICI Estrie adorent le projet. 

« Je fais beaucoup de vélo. Je cours beaucoup! » a lancé une élève de quatrième année de l'école Alfred-Desrochers de Sherbrooke.

Une de ses copines s'implique également à fond dans l'objectif de gagner. « Si on gagne, peut-être qu'on va aller à La Ronde! »

Encore plus d'activités!

Un club de marche a été créé à cette école dans le but d'augmenter le nombre de cubes récoltés par les élèves de l'endroit.

« Au début, trois ou quatre élèves étaient avec moi. Puis, on a fait le tour des classes et à la fin, on devrait être une cinquantaine. Comme ils font partie d'un groupe, ils veulent marcher le plus souvent possible », explique l'éducatrice spécialisée, Mylène Gilbert.

Plusieurs parents déplorent cette activité prétextant n'avoir que très peu de temps, en semaine, pour s'adonner à des activités physiques. De leur côté, les enseignants soutiennent voir une réelle différence dans l'apprentissage des élèves en classe.

« Quand on voit l'énergie qui est dépassée ici, quand les élèves retournent en classe, ils sont plus prêts à avoir des apprentissages scolaires », soutient le directeur de l'école, Patrick Pinsonneault.

« Ils comprennent l'importance d'avoir un mode de vie sain et actif et peut-être que plus tard, nos hôpitaux seront moins engorgés », espère Sandra Grimard, une enseignante. 

Les enfants ont jusqu'au 30 mai pour comptabiliser leurs cubes d'énergie. Le concept gagne en popularité et pourrait être exporté aux États-Unis et en Europe.

En 2015, 103 933 384 cubes d'énergie ont été amassés par les élèves du Québec. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine