Retour

Les élèves du Collège Saint-Bernard de Drummondville impuissants devant José

Après le passage d'Irma cette semaine, c'est l'arrivée de José qui inquiètent les 25 élèves du Collège Saint-Bernard, originaires de Saint-Barthélémy.

Les derniers jours ont été éprouvants pour eux. L’ouragan Irma, de catégorie 5, a ravagé cette île des Antilles qui compte 10 000 habitants. Impuissants, ils n’ont plus qu’à espérer que José, à l’instar d’Irma, causera surtout des dommages matériels.

« Des nouvelles, ils en ont eu pour la plupart – 23 élèves sur 25 - que ce soit directement ou indirectement. […] Il ne semble pas y avoir de blessés graves ou de mortalité. Ça, c’était la première chose qui était réconfortante pour eux », note le directeur du Collège, Dominic Guévin.

Certains, cependant, ont appris que leur famille avait tout perdu. « Quand je dis plus rien : il reste parfois juste un mur [à leur maison]. Et là vient la constatation du fait qu’ils viennent de perdre tous leurs souvenirs d’enfance, un peu comme quelqu’un qui vit un incendie ».

Les dégâts d'Irma

Le Collège, situé à Drummondville, a mis sur pied une cellule d’intervention afin de soutenir les jeunes et leur famille de Drummondville.

« Le problème, ajoute-t-il, c’est que les jeunes en ce moment vivent de l’impuissance à distance, sans avoir de communication. Le réseau cellulaire fonctionne, mais il n’y a plus d’électricité pour charger les cellulaires pour la plupart sur Saint-Barthélémy. »

Le réseau de communications est également réduit à néant. « Il y a un ouragan qui s’en vient, mais la majorité des gens sur l’île ne le savaient même pas. C’est lors d’échanges avec leur enfant qu’ils l’apprenaient », raconte-t-il.

« Ce qu’on a appris hier, c’est que les rues ont été dégagées pour la plupart et là, il y a des porte-voix qui circulent pour dire qu’il y a un deuxième ouragan s’en vient.

Le directeur a vu des photos que lui ont montrées des élèves. Sur l’une d’elles, on voit que même les armoires de cuisine ont été arrachées. « C’est d’une désolation! »

L’ouragan José, de catégorie 4, a commencé à souffler ses forts vents samedi midi. Il doit frapper les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine