Retour

Les Estriens deux fois plus nombreux à conduire en état d'ébriété que la moyenne québécoise

Au total, 14 % des gens de la région ont affirmé avoir pris le volant avec les capacités affaiblies par l'alcool alors que le pourcentage s'élève à 7 % pour l'ensemble du Québec selon un sondage d'Éduc'Alcool.

« De façon globale, le portrait des Estriens est semblable à celui de la moyenne québécoise. Là où leur comportement se démarque, c’est malheureusement lorsqu’il est question de conduite avec les facultés affaiblies, avec beaucoup trop de conducteurs qui admettent l’avoir fait. Un chiffre qui a de quoi surprendre, car les Estriens connaissent mieux la loi que la moyenne à cet égard, et sont également plus enclins à croire qu’ils peuvent se faire arrêter pour l’alcool au volant », soutient le directeur général d'Éduc'Alcool, Hubert Sacy.

Sinon, les habitudes de consommation des Estriens sont similaires à celles de la moyenne québécoise sauf qu'ils sont beaucoup moins portés à consommer en public.

Manque de barrages routiers?

Seulement 21 % des Estriens ont vu un barrage policier en matière d'alcool au cours de la dernière année alors que près d'une personne sur trois au Québec soutient en avoir vu un (29 %).

Éduc'alcool qui suggère d'ailleurs qu'il y ait davantage de barrages routiers. De son côté, le Service de police de Sherbrooke se défend et soutient mener autant de barrages routiers qu'auparavant. « Par le passé, on pouvait voir des barrages presque de façon automatique dans la période des Fêtes sur la rue King Ouest, au coin King-Jacques-Cartier et King-Belvédère, dans ces secteurs. Ils étaient bien visibles sur ces grandes artères avec des dizaines de voitures de patrouilles. À ce moment-là, les gens nous voyaient. Au fil des années, on a développé différentes tactiques avec de plus petits barrages, moins visibles et dans des endroits plus reculés. Des fois, on rattrape des gens qui utilisent de plus petites rues pour se faufiler à leur domicile », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.

Au total, 81 % des Estriens disent avoir consommé au cours de la dernière année. C'est surtout du vin que les gens consomment suivi de la bière et des spiritueux.

Les résultats publiés par Éduc'alcool viennent d'un sondage auprès de 2700 personnes ayant répondu à une entrevue téléphonique effectuée entre le 20 février et le 20 mars 2017.

L'organisme Éduc'Alcool a mandaté la firme CROP pour dresser un portrait complet des Québécois et de l'alcool. CROP indique que la marge d'erreur est de 1,9 point, 19 fois sur 20 pour l'ensemble du Québec et qu'elle peut atteindre 8 points de pourcentage à l'échelle régionale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine