Retour

Les policiers auront les automobilistes à l'oeil ce week-end

Les automobilistes québécois sont invités à réduire leur vitesse sur les routes de la province, ce week-end. Les policiers mènent une vaste campagne de sensibilisation sur les dangers de la vitesse au volant.

Les policiers, autant ceux de la Sûreté du Québec que des corps municipaux, séviront davantage en cas d'excès de vitesse. Cette opération d'envergure se tient à l'occasion d'une campagne de la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ) qui se déroule quant à elle jusqu'en juillet. 

Au Québec, en moyenne, 138 décès et 515 blessés graves sont causés chaque année par un excès de vitesse. La campagne vise donc à intercepter des gens, mais aussi à leur remettre de l'information. Selon la SAAQ, les gens banaliseraient les excès de vitesse. 

« Peu de gens vont se vanter de respecter les limites de vitesse. Ils ont plutôt tendance à dire qu'ils suivent le trafic et que les vitesses ne sont pas assez élevées. Comme conducteur, on peut toutefois décider de respecter les limites. En milieu résidentiel, 5 à 10 kilomètres au-delà de la limite permise, ça peut être beaucoup », souligne Gino Desrosiers, de la SAAQ.

La campagne s'adresse à tous les conducteurs, mais principalement les hommes de 25 à 44 ans, qui sont considérés comme étant un peu plus téméraires sur les routes. 

Une réduction de 5 kilomètres l'heure en milieu urbain pourrait diminuer de 15 %, le nombre d'accident sur les routes du Québec par année. 

La Sûreté du Québec compte à la fois sur les radars et les patrouilles pour épingler les conducteurs fautifs.



Plus d'articles

Commentaires