Retour

Les rivières du sud du Québec sont sous haute surveillance

Plusieurs rivières du sud de la province sont sous surveillance dimanche, après la pluie abondante et les températures élevées des derniers jours, qui ont d'ailleurs déjà causé quelques inondations.

Dimanche matin, la région la plus à risque est la Montérégie, qui a reçu une quantité importante de pluie samedi. On craint tout particulièrement que des embâcles se forment sur la rivière Noire et la rivière Yamaska.

Quant à la rivière L’Acadie, elle a débordé cette nuit, inondant des routes - certaines ont été fermées - et des champs à plusieurs endroits. Les autorités surveillent la situation de près.

Samedi, plusieurs résidences de la ville de Candiac, où coule la rivière de la Tortue, ont aussi été touchées par des inondations. Les pompiers de la Ville indiquaient samedi soir être débordés par le nombre de demandes d'aide.

Par ailleurs, le niveau de la rivière Chaudière est également en observation. Des inondations mineures sont survenues samedi à Beauceville et Saint-Joseph-de-Beauce. Hydro Météo indique que les mouvements de glace de la rivière sont progressifs et pourraient évoluer au cours de la journée.

Dans le Centre-du-Québec, la rivière Nicolet fait également craindre des débordements.

Le président et directeur des opérations d'Hydro Météo, Pierre Corbin, n’est pas surpris de la formation d’embâcles sur les rivières en février. Il note que cette situation s’était produite exactement à la même période l’an dernier. Selon lui, la durée du redoux est toutefois surprenante cette année.

M. Corbin souligne que le temps plus froid attendu dans les prochains jours devrait réduire le ruissellement, et donc faire baisser le niveau des rivières.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Perroquet qui chante