Retour

Les taxes scolaires chutent de 11 cents à Sherbrooke

L'entrée en vigueur de la loi 166 en réjouira plus d'un à Sherbrooke. La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) vient d'adopter un budget annuel fixant la taxe scolaire à 18,4 cents par tranche de 100 $ d'évaluation foncière. Il s'agit d'une baisse de 11 cents du 100 $ d'évaluation.

Un texte de Charles Beaudoin

La CSRS devait s'aligner sur le taux de taxation de la commission scolaire le plus bas en vigueur en Estrie, soit celui de la Commission scolaire des Sommets. La baisse de la taxe scolaire s'ajoute à une exemption de taxes octroyée sur la première tranche de 25 000 $ d'évaluation. Pour les propriétaires d'une résidence évaluée à 250 000 $, le nouveaux taux représente donc une économie d'environ 311 $ par année.

Le président de la CSRS souligne néanmoins que la baisse de taxes n'entraînera aucune diminution de services pour les élèves. Québec donnera 20 millions de dollars à la CSRS pour éponger la perte de revenus.

« Au moment où le gouvernement a appliqué une taxe régionale, il s'est engagé aussi à nous compenser, parce que ce sont des besoins financiers que l'on avait » , explique-t-il en ajoutant que « ça se fait à coût nul ».

La CSRS évalue par ailleurs à 2400 le nombre de comptes qui pourraient se retrouver avec un solde nul. Comme aucun envoi ne sera fait par la poste à ceux qui ne doivent rien, les gens qui s'interrogent sont invités à consulter le site de la commission scolaire pour s'assurer qu'ils sont en règles. Les comptes de taxes scolaires seront postés dans la semaine du 20 juillet.

Après plusieurs années de compressions budgétaires, la CSRS présente un budget équilibré pour la deuxième année consécutive. Avec les investissements, le budget 2018-2019 de la CSRS est évalué à 273 millions de dollars.

« On voyait l'année dernière une petite lueur au bout du tunnel; cette année, la lumière est encore plus grande. Ça permet de mieux respirer aussi, parce que lorsqu'on vit des compressions année après année, ce n'est pas stimulant pour les gens de travailler, même si tout le monde est hyper motivé pour la réussite des élèves. »

Un surplus de 500 000 $

En outre, un léger surplus de 500 000 $ sera notamment redirigé vers les écoles pour favoriser la réussite scolaire. Du total, 300 000 $ seront directement retournés aux 43 établissements du territoire.

« C'est une somme qui est libre d'attache et qui va permettre aux écoles de faire des choix, pas en lien avec des mesures, mais avec certains besoins qui ne sont pas comblés actuellement », explique le directeur général de la CSRS, Christian Provencher.

Les 200 000 $ restant seront investis par la CSRS dans son Plan d'engagement vers la réussite sous forme de mentorat et d'activités d'intégration pour son personnel.

« Ce mentorat va faire en sorte que les gens vont se sentir beaucoup plus à l'aise dans l'organisation et va faire en sorte qu'on va continuer à bien travailler avec notre personnel. En bout de ligne, ce sont les enfants qui vont y gagner, parce qu'ils vont s'habituer à être avec le même personnel », signale Gilles Normand.

Le budget prévoit également un gel des frais de surveillance pour 2018-2019 et une baisse pour les permis de stationnement, qui coûteront dorénavant 219$ annuellement.

Plus d'articles